Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

La technologie contribue à la pleine intégration des communications par satellite dans la 5G

L’intégration des communications par satellite dans la 5G créera de nouvelles opportunités commerciales pour les principaux acteurs du secteur, tels que les opérateurs de réseaux mobiles. Une initiative de l’UE a permis de relever les défis techniques que pose la réalisation de solutions de communication par satellite «prêtes à l’emploi» et rentables pour la 5G.

Économie numérique

La technologie satellitaire est nécessaire au succès d’un réseau 5G véritablement mondial. Elle peut contribuer à faire en sorte que les avantages de la 5G soient exploités jusqu’aux limites des réseaux 5G afin qu’ils puissent être transmis aux appareils mobiles dans des délais très courts. Le projet SaT5G, financé par l’UE, a recherché, développé et validé des technologies 5G clés pour tirer parti des capacités de communication par satellite, telles que la multidiffusion de contenu et la virtualisation des fonctions réseau (VNF), et pour atténuer les contraintes, telles que la latence. «L’objectif principal était de contribuer au 5G Infrastructure Public Private Partnership, une initiative conjointe entre la Commission européenne et l’industrie européenne des TIC visant à fournir un accès à la large bande partout», remarque Simon Watts, coordinateur de SaT5G.

Faire progresser l’intégration des satellites dans la 5G par la normalisation

SaT5G a contribué de manière significative au travail de normalisation de l’intégration des satellites dans les systèmes 5G au 3rd Generation Partnership Project (3GPP) en élaborant de nombreux rapports et spécifications techniques. Le 3GPP est une initiative impliquant plusieurs organismes de normalisation qui élaborent des protocoles pour les télécommunications mobiles. «Il s’agit d’une “première mondiale”, car c’est la première fois que des experts en communications cellulaires et par satellite ont travaillé ensemble sur ce sujet dans un organisme de normalisation à ce degré», souligne Simon Watts. «Grâce à cet effort, ainsi qu’aux activités de normalisation de l’Institut européen des normes de télécommunication, de la Conférence européenne des administrations des postes et des télécommunications et du secteur des radiocommunications de l’Union internationale des télécommunications, SaT5G a été un catalyseur clé dans la poursuite de l’objectif consistant à établir le cadre de normalisation qui garantit le plein potentiel de l’intégration des communications par satellite dans les réseaux 5G.» SaT5G est le premier projet à intégrer les communications par satellite et les communications terrestres 5G, et à en faire la démonstration avec des applications utilisateur sur des liaisons par satellite en orbite géostationnaire équatoriale (GEO) et en orbite terrestre moyenne (MEO). Le projet a réalisé les premiers tests de démonstration en direct par voie hertzienne de l’intégration des satellites dans la 5G sur des systèmes de satellites à haut débit en orbite GEO et MEO. Les satellites MEO traitent des données à très haut débit. Les satellites GEO transmettent à la fois des données à haut débit et des signaux de télévision par satellite. Pour valider la nouvelle technologie élaborée, l’équipe SaT5G a intégré des satellites dans quatre bancs d’essai en direct du réseau 5G. L’équipe a démontré avec succès l’intégration du 3GPP dans les liaisons par satellite et la prise en charge des services 5G par satellite.

La valeur ajoutée du satellite à l’écosystème 5G

Les partenaires du projet ont démontré que les satellites peuvent jouer un rôle majeur dans le déploiement plus large des réseaux 5G pour une couverture complète. Cela a permis de lancer de nouveaux processus de normalisation dans le cadre du 3GPP s’appliquant aux satellites qui formeront la base de futurs réseaux intégrés. Ils ont également démontré que de nouvelles applications peuvent bénéficier de l’intégration des satellites grâce à l’informatique de périphérie à accès multiple en périphérie du réseau. «SaT5G donne un nouvel élan à l’industrie des satellites pour qu’elle se joigne à l’initiative européenne de déploiement d’un réseau 5G compétitif et omniprésent au niveau mondial et pour assurer une couverture à 100 % de la 5G», conclut Simon Watts. «Cela profitera aux utilisateurs finaux grâce à des niveaux plus élevés d’inclusion numérique, une plus grande résilience des services et une livraison rentable de contenu proche de la périphérie pour un accès haut débit immédiat. Les opérateurs de réseaux mobiles y gagneront également en bénéficiant de normes plus simples basées sur l’accès aux avantages liés aux communications par satellite.»

Mots‑clés

SaT5G, satellite, 5G, communications par satellite, 3GPP, couverture

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application