Skip to main content

A feasibility study on the development of Psorax35 as the first and only oral treatment for mild-to-moderate psoriasis with positive effects on co-morbidities.

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un plan de mondialisation ambitieux pour un médicament contre le psoriasis issu de produits marins naturels

Une petite entreprise norvégienne qui produit avec succès des compléments alimentaires à partir de produits marins espère se concentrer sur une production pharmaceutique à l’échelle mondiale soutenue par des fonds européens.

Santé

Arctic Nutrition produit dans l’ouest de la Norvège un complément alimentaire dérivé des œufs de hareng qui semblent avoir des effets bénéfiques sur les démangeaisons cutanées du psoriasis chronique. Grâce à un financement de l’UE, la société a pu étudier la faisabilité de les transformer en un médicament pharmaceutique susceptible d’atteindre un marché mondial. «La subvention de l’UE pour le projet PsoraxPlan a été utilisée pour réaliser une étude de faisabilité très approfondie pour savoir si nous pouvions transformer ce produit, actuellement commercialisé comme complément alimentaire, l’améliorer, augmenter sa concentration avec différents types de méthodes de fabrication pour produire un composé pharmaceutique», explique Knut Smerud, coordinateur du projet et conseiller en développement clinique chez Arctic Nutrition. La société de biotechnologie est basée à Ørsta, en Norvège, et développe des produits marins issus de pêcheries locales durables. Une fois sur le marché, le médicament, appelé HRO, pourrait être le premier médicament oral pour le psoriasis léger à modéré. Il pourrait également avoir des effets positifs sur des conditions comme l’arthrite et certaines complications cardiovasculaires. Les onguents topiques actuels pour le psoriasis ont une efficacité limitée. «Pour une petite entreprise, passer un produit du statut de complément alimentaire standard à celui de médicament efficace et sûr, avec toutes les exigences supplémentaires que cela implique, est une entreprise majeure», remarque Knut Smerud.

Découvrir les propriétés des œufs de hareng

Hogne Hallaråker, fondateur et directeur scientifique de la société et biologiste marin, a découvert qu’en essayant d’élever du flétan, de nombreux poissons étaient déformés. Knut Smerud explique qu’en expérimentant différents aliments, Hogne Hallaråker a découvert qu’en y ajoutant des œufs de hareng, le taux de poissons malformés est passé de 50 % à 5 %. Il a alors compris que les œufs de hareng contenaient une substance aux effets biologiques puissants. Hogne Hallaråker a ensuite extrait les lipides pour produire un complément alimentaire sous forme de gélule. «Nous avons reçu au fil des ans des retours de clients déclarant avoir la sensation que leurs inflammations diminuaient, aussi bien pour les cas d’arthrite, de psoriasis ou d’autres affections», explique Knut Smerud. De 2017 à 2018, la société a parrainé un essai clinique randomisé, en double aveugle, conduit à l’Hôpital universitaire de Haukeland à Bergen. Dans cet essai, la moitié des 64 patients atteints de psoriasis ont pris un placebo et l’autre moitié de l’huile d’œuf de hareng, une version plus concentrée du complément actuellement en vente. «Nous avons constaté une différence statistiquement significative entre le groupe de principes actifs et le groupe placebo», explique Knut Smerud. Il ajoute: «Les résultats, récemment publiés dans une revue universitaire à comité de lecture, ont montré que cela fonctionne, et le développement clinique rigoureux peut ainsi se poursuivre.»

Passer à la production pharmaceutique

Les données de l’essai pilote ont été entièrement analysées sous PsoraxPlan. L’équipe a également étudié la faisabilité du développement d’un médicament. Åge Nærdal, en charge du développement pharmaceutique chez Arctic Nutrition, explique qu’ils ont dû prendre en compte tous les processus et étapes nécessaires pour obtenir l’autorisation réglementaire et de commercialisation d’un nouveau médicament en Europe et dans le monde. «L’étude de faisabilité nous a aidés à confirmer qu’il était utile d’avancer», explique Knut Smerud. Ils étaient assistés par un spécialiste de l’UE expert en fabrication de médicaments. «Ce sont des processus complexes, et c’est le premier médicament que notre société a l’intention de produire, cela implique donc évidemment beaucoup d’apprentissage pour nous tous», ajoute Runhild Gammelsæter, directrice médicale mondiale chez Arctic Nutrition. L’entreprise prévoit maintenant de construire une usine de fabrication à Ørsta. «Nous aimerions conserver la plus grande partie de la chaîne de valeur possible en Norvège et aussi près que possible des œufs qui sont récoltés sur la côte ouest», a déclaré Åge Nærdal.

Mots‑clés

PsoraxPlan, psoriasis, arthrite, œufs de hareng, complément alimentaire, fabrication de médicaments, pêche, produits marins

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application