Skip to main content

RetinDR: The first topical ophthalmic formulation (eye drops) that effectively prevents and/or treats the retinal neurodegeneration induced by diabetes (diabetic retinopathy) and/or aging

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une formule spéciale de collyre pour prévenir et traiter les lésions rétiniennes

La rétinopathie diabétique est une cause majeure de perte de la vue dans le monde. La société espagnole Retinset a développé un nouveau produit médicamenteux pour lutter contre ce problème avec un collyre désormais prêt pour des essais cliniques grâce au soutien d’un projet de l’UE.

Santé

Chez les adultes en âge de travailler, la rétinopathie diabétique (RD) est la principale complication du diabète et la principale cause de cécité. Près de 110 millions de personnes dans le monde et entre 3 et 4,1 % des européens souffrent de cette maladie. Bien que les premiers stades de la RD ne présentent généralement aucun symptôme, lorsque la maladie progresse, elle peut entraîner une neurodégénérescence rétinienne, une fuite capillaire rétinienne et un blocage. Les problèmes typiques incluent une vision floue, une vision double, des difficultés de lecture, des taches ou des flotteurs dans le champ de vision et une perte de vision périphérique. Les ophtalmologistes peuvent détecter la maladie très tôt. Cependant, les traitements actuels, qui prennent la forme d’injections dans l’œil ou de lasers, sont assez agressifs et présentent des effets secondaires importants. Ils ont tendance à être utilisés uniquement aux stades avancés de la maladie. À partir du moment où la maladie est détectée et jusqu’à l’apparition des premiers symptômes, les patients peuvent uniquement contrôler leur taux de glucose et leur pression artérielle.

Un collyre qui cible la neurodégénérescence rétinienne

«Avec notre formulation RetinDR, nous offrons la première solution thérapeutique à ces patients. Disponible sous forme de collyre, RetinDR est une formulation ophtalmique topique qui empêche efficacement la progression de la maladie et fait régresser les symptômes de la neurodégénérescence rétinienne causée par le diabète», explique Marta Guerrero, du projet RetinDR, financé par l’UE, et co-fondatrice et PDG de Retinset. La société, filiale de Medical Mix (site en espagnol), conçoit différents médicaments pour traiter des pathologies ophtalmiques dues à la dégénérescence neurovasculaire, comme le glaucome.

Une formulation révolutionnaire d’administration de médicaments

Marta Guerrero, professeure agrégée de pharmacie et de technologie pharmaceutique à l’université de Barcelone, ajoute: «L’une des clés du succès de notre projet a été d’augmenter la capacité du médicament à pénétrer l’œil et à atteindre la rétine, la couche la plus profonde de l’arrière du globe oculaire, responsable de la vision. Nous avons développé une plateforme de formulation qui permet au collyre de traverser les barrières physiologiques et d’atteindre la rétine.» Elle remarque que le projet a aidé l’équipe à atteindre ses objectifs stratégiques. Ces derniers incluaient l’ensemble des études précliniques nécessaires avant de tester la formulation chez l’homme et de commencer l’essai clinique de phase 1 pour tester l’innocuité chez l’homme. «Nous disposons aujourd’hui des informations cliniques des premiers patients auxquels a été administré RetinDR. Les résultats sont très prometteurs! Nous avons obtenu une formulation rigoureuse, sûre, efficace et stable, de haute qualité ainsi qu’un processus de fabrication optimal.» Dans le cadre du projet, une étude de marché et un plan d’activités ont permis à l’équipe de mieux appréhender son marché potentiel pour les collyres, notamment les futurs concurrents et technologies. Le projet a également renforcé la visibilité de l’entreprise, grâce au lancement d’un site web et à la participation à l’un des plus grands événements de partenariat en sciences de la vie en Europe BIO-Europe Fall en 2019. «Les commentaires que nous avons reçus ont été essentiels pour maîtriser directement ce que les investisseurs et la communauté scientifique doivent savoir de RetinDR», conclut Marta Guerrero. «En administrant des médicaments à la rétine sous forme de collyre, nous mettons sur le marché une solution unique pour les personnes souffrant de rétinopathie diabétique, pour laquelle aucun traitement n’existait, jusqu’à aujourd’hui, contre les premiers stades de cette maladie.»

Mots‑clés

RetinDR, rétinopathie diabétique, médicament, collyre, dégénérescence neurovasculaire, ophtalmique, rétine, vision

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application