Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un système de détection des fruits sur l’arbre aide l’agriculture de précision

Un système de comptage des fruits très précis utilise l’intelligence artificielle pour aider les producteurs à optimiser leurs récoltes et à planifier leurs ventes sur le marché.

Alimentation et Ressources naturelles

Afin de s’organiser de manière appropriée, les agriculteurs ont besoin d’anticiper leur production. Mais le comptage des fruits est une tâche qui prend du temps. Le projet AGERPIX, soutenu par l’UE, a permis de mettre au point une méthode de travail plus efficace pour les fournisseurs de produits agricoles: un système automatisé de comptage des fruits sur l’arbre. Il permet aux producteurs d’évaluer les quantités qu’ils pourront récolter avec une précision pouvant atteindre 95 %. Le système mis au point par AGERPIX leur permet d’évaluer leurs vergers arbre à arbre, de déterminer la vigueur des végétaux, d’obtenir un indice de feuillage et de savoir exactement quelles sont les zones les plus productives. Grâce à des caméras, à un positionnement précis et à l’intelligence artificielle (IA), il donne aux agriculteurs la possibilité de connaître la valeur réelle de la production de leur exploitation. Les avantages de ce système sont multiples: gestion des vergers, organisation des flottes logistiques, optimisation des entrepôts frigorifiques, des expéditions et des équipes RH, perfectionnement du traitement des données et de la gestion des coûts, et surtout amélioration de la qualité des fruits. «En bref, l’objectif est de faire en sorte que les plantations produisent plus, mieux et avec moins de ressources», explique David Frances, PDG d’Agerpix technologies, l’hôte du projet.

Détecteur de mouvement

Le système couvre les plantations, rangée par rangée, grâce à un ensemble de capteurs transportés sur un quad. Les données recueillies par le système sont ensuite analysées et traitées à l’aide de l’IA, afin d’identifier les différents fruits de chaque arbre. Les résultats sont alors transmis au producteur et sont accessibles sur n’importe quel appareil. «L’IA est une technologie très applicable aux cultures, elle nous permet de générer des prédictions sur la récolte, l’état phénologique du fruit, la vigueur de la plante et les éventuels ravageurs», souligne David Frances, coordinateur du projet AGERPIX. Le système est capable d’identifier l’état physiologique de la plante, ce qui lui permet de détecter les carences en nutriments, le stress hydrique et les maladies. Toutes les données, les enregistrements et les analyses de production sont stockés dans le cloud de manière sécurisée et confidentielle. Un mode «opérations nocturnes» permet au système de fonctionner dans toutes les conditions. Grâce à un éclairage LED à haut rendement et à faible consommation d’énergie, il peut être utilisé la nuit sans interférer avec les autres tâches agricoles. Le composant GPS intégré fournit des données géoréférencées très précises, qui permettent de séparer les parcelles de terre en fonction des valeurs de production correspondantes. C’est un outil incroyablement utile pour les agriculteurs, grâce auquel ils peuvent identifier les points forts de leurs terres. Le produit est actuellement proposé en tant que service, mais la société prévoit de développer à l’avenir des systèmes de collecte de données totalement autonomes.

Nourrir l’avenir

«Avec la demande croissante de nourriture au sein de nos sociétés, l’augmentation de la population, le problème de l’insuffisance hydrique et l’impossibilité d’utiliser de nouveaux champs pour les cultures, il est essentiel d’augmenter la productivité des plantations, ce qui est notre objectif fondamental», explique M. Frances. La subvention de l’UE a aidé l’équipe à élaborer et à cibler son plan d’entreprise, qu’elle s’apprête maintenant à mettre en pratique. Agerpix continuera à générer de la valeur grâce à ses informations, ajoute David Frances: «Dans cet objectif, nous développons de nouvelles façons d’aider les producteurs à prendre de meilleures décisions.» L’entreprise poursuit le développement de sa technologie, afin d’augmenter le nombre d’espèces et de variétés que le système est capable de détecter. «Nous continuons à développer d’autres types de produits liés à l’agriculture de précision, en résolvant les problèmes soulevés par les producteurs eux-mêmes», conclut David Frances.

Mots‑clés

AGERPIX, cultures, logiciel, fruit, détection, précision, agriculture, IA, intelligence artificielle

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application