Skip to main content

Efficient filtering of metallic impurities in food processing

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un filtre magnétique pour un traitement plus sûr des farines

Un nouveau filtre magnétique est capable d’éliminer automatiquement jusqu’à 99 % des éléments métalliques susceptibles de contaminer les aliments à base de poudre.

Alimentation et Ressources naturelles

La farine est un ingrédient essentiel dans de nombreux produits alimentaires. Toutefois, pendant sa transformation, elle peut facilement être contaminée par des résidus métalliques comme le fer. L’UE cherche à mieux contrôler le traitement des farines, car cette contamination représente un sérieux risque pour la santé des consommateurs. «La législation devenant de plus en plus rigoureuse, l’industrie européenne de la minoterie nécessite de nouvelles solutions pour garantir la sécurité de ses produits», affirme Mathias Beguin, fondateur et directeur général de MagneSys, une société suisse fabricant des systèmes capables d’éliminer les particules de fer au cours des processus de transformation alimentaire. Grâce à un financement de l’UE, MagneSys a répondu à ce besoin avec un nouveau système de filtration automatique pour la minoterie et l’industrie alimentaire.

Un filtre à gauss élevé

Le principal résultat du projet MagneSys est le développement et l’expérimentation d’un filtre à gauss élevé (FGE), un filtre magnétique conçu pour éliminer automatiquement les éléments de contamination magnétique par le fer présents dans les aliments à base de poudre. «Le FGE fonctionne à une capacité de débit élevé pour filtrer et éliminer les déchets de manière automatique», explique Mathias Beguin. «La section à libre circulation permet une production à haut débit, sans qu’aucun obstacle vienne ralentir le produit.» Une fois installée, la poudre circule verticalement à travers le filtre. Les particules de fer sont attirées perpendiculairement vers deux zones de captage, une de chaque côté du filtre, grâce au circuit magnétique placé à l’extérieur de la section de circulation. Après une période définie, les zones de captage se déplacent de manière linéaire pour évacuer les résidus. L’intégralité du déplacement se fait automatiquement à l’aide de deux cylindres pneumatiques et d’un contrôleur qui délivre le signal électrique. En tant que dispositif prêt à l’emploi, la solution FGE de MagneSys peut facilement s’adapter en fonction du type et de la taille des particules de poudre. Elle est également extrêmement facile à installer et à manipuler: la machine fonctionne sur un courant électrique de 230 V et nécessite une pression d’air minimum de trois bars.

Un retour sur investissement conséquent

Selon Mathias Beguin, la solution FGE de MagneSys offre aux clients un retour sur investissement important. «Au cours de la phase de test réalisée dans des conditions industrielles réelles, notre filtre magnétique a éliminé 99 % des particules, ce qui représente une amélioration significative par rapport aux performances des filtres actuellement présents sur le marché», ajoute-t-il. «Il va sans dire que nous avons reçu des retours d’information très positifs de la part des utilisateurs finaux potentiels.» Voilà une bonne nouvelle pour les 3 800 minoteries d’Europe, une industrie qui emploie plus de 45 000 personnes et représente un chiffre d’affaires supérieur à 15 milliards d’euros. «Notre solution garantit que ces sociétés seront en mesure de se conformer à une législation plus stricte, de fournir une alimentation sûre aux citoyens de l’UE et d’améliorer leur compétitivité au niveau mondial», conclut Mathias Beguin. Sur la base de résultats de tests concluants, la société a déposé une demande de brevet européen et œuvre afin de développer davantage et de commercialiser la technologie.

Mots‑clés

MagneSys, filtre magnétique, traitement des farines, aliments à base de poudre, farine, industrie de la minoterie, industrie alimentaire

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application