Skip to main content

Quality certification frameworks for Energy Efficiency services to scale up responsible investment in the building sector

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une assurance qualité pour des services d’efficacité énergétique performants

Il est essentiel d’instaurer la confiance dans les services d’efficacité énergétique afin de stimuler les investissements dans les bâtiments durables. Le projet QualitEE a développé des critères d’évaluation de la qualité et des systèmes d’assurance en vue de réaliser cet objectif.

Énergie

Avez-vous déjà entendu parler des fournisseurs de services d’efficacité énergétique? C’est assurément le cas de certaines sociétés qui explorent de nouvelles technologies et mesures visant à utiliser plus efficacement l’énergie qu’elles consomment. Mais en réalité, la plupart d’entre elles ont du mal à faire confiance à ces fournisseurs, et cela peut être dû en partie à un manque d’information. QualitEE (Quality certification framework for Energy Efficiency services to scale up responsible investment in the building sector) vise à remettre les choses en place en fournissant des outils fiables pour l’évaluation de la qualité et la passation de marché. Ces outils comprennent notamment des lignes directrices pour l’évaluation de la qualité, l’évaluation financière et un manuel de passation de marché. «Notre boîte à outils permet d’établir la confiance entre les consommateurs, les fournisseurs et les financiers. Elle propose des informations relatives aux bonnes pratiques ainsi qu’un cadre permettant d’établir un consensus sur la définition des services de bonne qualité», explique Klemens Leutgöb, coordinateur du projet et directeur général du cabinet de conseil autrichien e7 energy innovation and engineering. La boîte à outils peut être utilisée à des fins d’auto-évaluation, depuis l’élaboration du projet jusqu’à la passation de marché et la livraison. Elle a été élaborée en étroite collaboration avec les parties prenantes et testée dans le cadre de 28 projets pilotes répartis dans 11 pays européens. Jusqu’à présent, ces projets pilotes ont permis de réaliser 33 GWh d’économies d’énergie et une économie de plus de 9 200 tonnes d’émissions de CO2 chaque année. Dans chacun de ces 11 pays, l’équipe a lancé le développement de programmes nationaux d’assurance qualité. «Les critères d’évaluation de la qualité de notre boîte à outils nous ont servis à constituer l’épine dorsale de ces programmes. Dans la plupart des cas, ils n’en sont qu’au début de leur mise en œuvre, mais le décor est planté pour les voir se concrétiser», ajoute Rodrigo Morell, chef de projet pour les programmes d’assurance qualité et directeur général du cabinet de conseil espagnol CREARA.

Des approches sur mesure

La diversité de la portée des projets de services d’efficacité énergétique est l’une des premières choses que l’équipe a identifiées au cours de ses recherches. Les projets pilotes de QualitEE tendent à refléter cette réalité, avec des investissements allant de 20 000 EUR pour le remplacement de l’éclairage à 8,5 millions EUR investis dans la rénovation profonde des bâtiments. De même, il existe plusieurs nuances locales dans les marchés des États membres. Cela a exigé une approche flexible, comme l’explique Klemens Leutgöb. «Nous avons défini des critères d’évaluation de la qualité qui peuvent être appliqués à l’évaluation d’un service d’efficacité énergétique, quelle que soit sa taille, son étendue ou sur la base de n’importe quelle approche. Ils révèlent si les éléments essentiels à la réussite ont été pris en compte dans le développement du service plutôt que forcer une approche particulière ou un contrat type. En outre, nous avons défini un ensemble de critères d’évaluation de la qualité au niveau européen. Il établit un cadre commun pour les adaptations nationales qui tiennent compte des nuances du marché local.» En fin de compte, l’équipe du projet a dû définir différentes approches d’institutionnalisation de l’évaluation de la qualité en fonction du pays concerné. Alors que certains pays comme l’Espagne étaient déjà saturés de systèmes de certification – appelant à l’amélioration des systèmes existants plutôt qu’à la création de nouveaux systèmes – d’autres n’en avaient aucun ou nécessitaient de nouveaux systèmes complémentaires aux systèmes existants (par exemple le Royaume-Uni). Grâce à des enquêtes menées dans 15 pays européens, le projet a également permis de constituer une vaste base de données sur les marchés des services d’efficacité énergétique – couvrant à la fois les contrats de performance énergétique (CPE) et les contrats de fourniture d’énergie – qui peut être consultée sur son site officiel. L’équipe a comparé les résultats recueillis en 2017 et 2019 avec les enquêtes précédentes de 2013 et 2015. Elle a notamment révélé que les marchés CPE sont en pleine croissance, que le concept CPE est généralement perçu comme trop complexe et qu’une pression pour réduire les coûts de l’énergie anime l’ensemble du marché. Les parties prenantes sont globalement très satisfaites du travail effectué dans le cadre de QualitEE. À terme, l’équipe espère que le projet stimulera la croissance en suscitant une amélioration de la confiance, de l’information et de la normalisation.

Mots‑clés

QualitEE, efficacité énergétique, bâtiment, assurance de la qualité, évaluation, passation de marchés

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application