Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un instrument financier innovant peut accélérer la rénovation en profondeur des bâtiments de l’ère soviétique en Lettonie

En créant un instrument financier entièrement nouveau qui permet un financement à long terme à des conditions et modalités abordables, le projet SUNShINE a permis de surmonter les principaux obstacles auxquels se heurtent les rénovations énergétiquement performantes. Les projets de rénovation en cours ont pour objectif de réduire jusqu’à 60 % la consommation d’énergie.

Énergie

L’époque soviétique n’a pas vraiment brillé par son architecture résidentielle. Des années 50 à la fin des années 80, des immeubles résidentiels à bas prix, communément appelés Khrouchtchevka, ont fleuri dans toute l’Europe de l’Est. Et le temps ne leur a pas rendu service. En Lettonie, par exemple, la plupart des bâtiments continuent de se détériorer à un rythme inquiétant malgré les subventions. «Sans une accélération significative du rythme des rénovations, la plupart des bâtiments multifamiliaux deviendront inhabitables», déclare Marika Rosa de l’Université technique de Riga. Lorsque ces bâtiments ont été construits, l’efficacité énergétique n’était pas du tout une préoccupation. Mais les choses ont changé. Ces bâtiments consomment généralement 50 à 60 % d’énergie de plus que nécessaire, alors que l’UE vise à réduire la consommation d’énergie des bâtiments d’au moins 32,5 % d’ici 2030. Alors pourquoi ne pas s’attaquer à ces deux problèmes simultanément? «Rénover un bâtiment existant coûte moins d’un quart du budget de la construction d’un nouveau bâtiment. Cela peut permettre d’atteindre des normes d’efficacité énergétique élevées pendant au moins les 30 prochaines années, tandis que les résidents peuvent rester chez eux pendant les travaux», explique Marika Rosa. C’est précisément ce que propose le projet SUNShINE (Save your bUildiNg by SavINg Energy – vers 202 020 m² de bâtiments résidentiels multifamiliaux profondément rénovés), qui réunit des parties prenantes lettones.

Un nouvel instrument financier

En créant un instrument financier entièrement nouveau qui permet un financement à long terme à des conditions et modalités abordables, le projet surmonte les principaux obstacles auxquels se heurtent les rénovations énergétiquement performantes. Notamment le fait que de telles rénovations coûteraient normalement plus que ce que les propriétaires sont prêts à payer, que les économies d’énergie ne couvrent pas entièrement l’investissement et que la rénovation n’est pas nécessairement une priorité pour les familles. SUNShINE propose un contrat de performance énergétique normalisé et à long terme pour les rénovations profondes. Les sociétés de services énergétiques (ESCO) sont en contact direct avec les propriétaires d’appartements et comprennent exactement ce pour quoi ils paient. «La transparence de la structure tarifaire dans le contrat de performance énergétique (CPE) standardisé a été une question clé que nous avons étudiée. Le contrat prévoit également des garanties claires en matière d’efficacité énergétique, de confort et de performance intérieures, ainsi que de nouvelles pratiques de maintenance. Au lieu de devoir réagir aux réclamations, les ESCO procèdent désormais à une maintenance préalablement programmée», ajoute Marika Rosa. En outre, le projet a permis de lever un obstacle important qui empêchait les ESCO de s’engager dans des projets de rénovation énergétique: améliorer la capacité budgétaire des ESCO à prendre en charge davantage de projets. SUNShINE a mis en place le mécanisme letton pour l’efficacité énergétique des bâtiments (LABEEF) dans le but d’abandonner les créances des CPE et donc de réduire les dettes inscrites au bilan des ESCO. Ce projet a permis de programmer la mise en œuvre de 31 projets dans toute la Lettonie, représentant un investissement total de 25,5 millions EUR. Neuf d’entre eux sont déjà à un stade avancé de développement et les autres devraient être achevés dans les deux prochaines années. Le LABEEF a par exemple abandonné un portefeuille de six bâtiments du partenaire du projet, RenEsco. Comme le souligne Marika Rosa, chaque CPE équivaut à un projet de 20 ans. «Chaque année, le projet doit fournir un rapport de mesure et de vérification (M&V)», remarque-t-elle. Un site web a également été développé pour aider les CPE et les propriétaires de bâtiments multifamiliaux à développer leur projet en conformité avec un processus standardisé. Cela permet de réduire les coûts de transaction, de stimuler le développement du marché et de fournir des outils et des lignes directrices aux ESCO intéressées par la rénovation profonde de bâtiments résidentiels. Au-delà de ces réalisations, SUNShINE a permis d’atteindre des normes élevées en matière de qualité de rénovation, d’emplois et de perspectives de travail stables pour le secteur de la construction, et de proposer une solution susceptible d’attirer des financements privés. Il contribuera à préserver les logements existants au cours des 30 prochaines années et à soutenir les objectifs du «Pacte vert» de l’UE, en particulier sa vague de rénovation. «Le chemin à parcourir est long et difficile», déclare Marika Rosa. «Mais quand bien même, notre équipe a certainement marqué un point et démontré l’évolutivité de notre solution.»

Mots‑clés

SUNShINE, normes, Lettonie, bâtiments résidentiels, efficacité énergétique, financement, contrat de performance énergétique, abandon, vague de rénovation, bâtiments multifamiliaux, Pacte Vert, rénovation profonde

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application