Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un test COVID-19 facile, abordable et ultra-rapide

Des résultats du test de dépistage du coronavirus en moins d’une minute? Des chercheurs soutenus par l’UE mettent au point un test rapide et non commercial qui peut être réalisé sur place avec peu ou pas de formation.

Santé

Même si elles ne présentent aucun symptôme, les personnes infectées par le coronavirus SRAS-CoV-2 peuvent néanmoins transmettre le virus. Des tests de diagnostic rapides et précis sont donc essentiels pour prévenir toute nouvelle propagation de la maladie. Toutefois, les tests actuels de dépistage de la COVID-19 sont coûteux et les résultats ne sont généralement disponibles qu’après plusieurs jours, car les échantillons doivent être envoyés à des laboratoires parfaitement équipés et analysés par du personnel spécialisé. En réponse au besoin de systèmes de détection rapides et abordables, le projet CORONADX, financé par l’UE, entend développer trois tests alternatifs qui peuvent être effectués par du personnel peu ou pas formé. De plus, les échantillons ne doivent être envoyés nulle part pour être analysés: les tests peuvent être effectués dans des hôpitaux, des cliniques, des laboratoires mobiles ou même à domicile. L’équipe CORONADX est déjà en train de développer le premier test ultra-rapide qui sera utilisé pour dépister le SRAS-CoV-2. Appelé PATHAG, ce test non commercial ne nécessite aucun équipement auxiliaire et pratiquement aucune formation. De plus, il coûtera moins de 1 EUR par échantillon et fournira des résultats en moins de 60 secondes. «Comparé à d’autres systèmes, le PATHAG présente l’avantage d’être plus rapide et moins cher, et ne nécessite aucun équipement spécial», a confirmé Hans-Christian Slotved, du partenaire danois du projet, le Statens Serum Institut, dans un communiqué de presse publié sur le site web «Science X». «Nous voulons pouvoir dire aux gens s’ils sont positifs ou non en quelques minutes.» En raison de sa rapidité et de sa simplicité, PATHAG est idéal pour la surveillance des personnes mises en quarantaine à domicile et le dépistage dans des lieux tels que les aéroports et les gares où un grand nombre de personnes se rassemblent. «Le test COVID-19 est essentiel non seulement pour la gestion clinique, mais plus encore pour la surveillance épidémiologique et le contrôle de l’épidémie de COVID-19», a déclaré Anna Odone, partenaire du projet à l’université Vita-Salute San Raffaele de Milan, dans le même communiqué de presse. «La disponibilité de tests rapides et très sensibles représente une opportunité unique dans la lutte contre la COVID-19, étant donné leurs effets potentiels sur la fourniture de services de prévention efficaces et leurs impacts positifs sur la société et l’économie.»

Comment fonctionne PATHAG

Dans le test PATHAG, les anticorps anti-SARS-CoV-2 sont incorporés dans des billes de latex microscopiques et la solution est ensuite mélangée dans l’échantillon du patient. Si le virus est présent dans l’échantillon, les anticorps se lient aux particules du virus, entraînant avec eux les billes de latex pour former un amas visible à l’œil nu. La réaction prend 10 à 20 secondes et peut être effectuée sur une bandelette de papier. PATHPOD et PATHLOCK, les deux autres tests de diagnostic sur lesquels travaillent les chercheurs, sont basés sur des technologies innovantes appelées respectivement LAMP et CRISPR-Cas13. «Avec la réouverture des écoles et la reprise des activités, la surveillance de masse à l’aide de tests rapides et abordables devient primordiale. Nos trois systèmes permettront de gagner du temps et d’alléger la pression sur les laboratoires, ce dont nous avons cruellement besoin en cas de pandémie», a observé le coordinateur scientifique, Anders Wolff de l’Université technique du Danemark, dans le communiqué de presse. L’équipe du projet CORONADX (Trois tests de diagnostic rapide (au point de traitement) de la Covid-19, améliorant la préparation aux épidémies, la santé publique et les avantages socio-économiques) estime que le PATHAG sera prêt d’ici la fin de 2020. Des tests sur le terrain seront d’abord effectués au Danemark avant le déploiement du kit de diagnostic dans d’autres pays. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet CORONADX

Mots‑clés

CORONADX, PATHAG, test de diagnostic, COVID-19, SARS-CoV-2, coronavirus

Articles connexes