Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Boucler la boucle en matière de biogaz

Une entreprise de biocarburants met au point un processus durable pour produire du biogaz et réutiliser les déchets résiduels, comme le digestat.

Changement climatique et Environnement

L’utilisation du biogaz est à la hausse. Produit par la décomposition de matière organique, comme les déchets municipaux et agricoles, le fumier, les déchets alimentaires et végétaux, ainsi que les eaux usées, le biogaz est plus propre que d’autres types de biocarburants. Cependant, outre la production de biogaz, le processus de digestion anaérobie génère également des déchets organiques, appelés digestat, et cela pose problème. Ce digestat est normalement très humide, ce qui rend difficiles le transport et la distribution de ses nutriments. Même si le digestat peut également être séché et brûlé, ces démarches émettent des gaz carboniques nocifs, ce qui a pour effet d’annuler la plupart des avantages du biogaz. Le projet BioFuel Fab, financé par l’UE, entend boucler la boucle. Pour ce faire, il met au point une solution énergétique autonome garantissant que l’ensemble du processus de production de biogaz est à la fois économiquement rentable et écologiquement durable. «Afin de remplacer les combustibles fossiles, nous avons créé une solution lucrative qui fournit une bioénergie stockable, propre et abordable», explique Petteri Salonen, directeur général de Finrenes, une entreprise finlandaise de biocarburants et principal partenaire du projet BioFuel Fab.

Transformer un défi en opportunité

La solution de BioFuel Fab se distingue par le fait qu’en plus de produire du biogaz, elle utilise également le digestat résiduel. «Nous nous sommes rendu compte que tout processus de production d’énergie incluant l’incinération de biomasse ne serait pas viable à l’avenir», affirme Petteri Salonen. «Nous avons transformé ce défi en une opportunité et avons commencé à utiliser le digestat comme une ressource économique pour le captage et le stockage de carbone, le recyclage de nutriments et la gestion des eaux pluviales.» Ce processus commence par rassembler des ressources de déchets ligneux, comme de petits arbres, des branches, de l’écorce, de la paille, de l’herbe et du fumier. Une fois que ces ressources sont décomposées, le biogaz en est retiré et transformé en biométhane, pouvant servir à alimenter des véhicules ou à produire de l’électricité. Ensuite, au lieu d’incinérer le digestat, BioFuel Fab le transforme en granulés bruns organiques ayant différentes applications. «Ces granulés bruns peuvent être utilisés comme combustible renouvelable alternatif au charbon fossile ou pour gérer le drainage des eaux pluviales», souligne Petteri Salonen. «Ils peuvent également être utilisés comme engrais organique, où ils parviennent à capter le carbone et à fournir aux plantes de précieux nutriments.»

Vers un avenir sans émissions de carbone

Dans le cadre du projet, les chercheurs ont validé avec succès la faisabilité du processus et la viabilité de son potentiel commercial. «Nous avons démontré que notre solution est faisable à l’échelle européenne», ajoute Petteri Salonen. «Même si toute seule elle ne relèvera pas tous les défis que pose un avenir sans émissions de carbone, elle aura un rôle essentiel dans le remplacement des combustibles fossiles, tout en utilisant le captage de carbone pour compenser les émissions restantes.» L’entreprise travaille actuellement à garantir le financement de la phase 2. Ce financement servira à construire l’usine de transformation de BioFuel Fab et à commencer le processus de commercialisation de la technologie, du biogaz et des granulés bruns. «Notre objectif final est de montrer comment tous les types de déchets peuvent être utilisés comme des ressources pour construire un avenir meilleur et plus durable», conclut Petteri Salonen.

Mots‑clés

BioFuel Fab, biogaz, biocarburants, durable, digestat, combustibles fossiles, bioénergie, captage de carbone, biométhane

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application