Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les superordinateurs au service des supporters de football de Barcelone

Un projet financé par L’UE développe un jumeau numérique du stade qui accueille le FC Barcelone. L’objectif: une meilleure expérience plus sécurisée pour les supporters du Barça.

Économie numérique

Le Barcelona Supercomputing Center (BSC), qui héberge un des supercalculateurs les plus puissants d’Europe, construit un jumeau numérique du Camp Nou, le stade de football du FC Barcelone. L’architecture innovante permettra d’analyser et de prévoir le flux de grandes foules à l’intérieur et à l’extérieur du stade, non seulement lors du fonctionnement habituel mais aussi lorsque des projets de maintenance et de construction sont en cours de réalisation. Cette initiative fait partie du projet IoTwins, financé par l’UE, qui crée une plateforme technologique servant à développer et déployer des jumeaux numériques «edge-enabled» (adaptés au fonctionnement en périphérie de réseau) et distribués dans les usines de production ainsi que les complexes de grande taille.

Simuler les déplacements des supporters

Les résultats de la première phase du projet ont été débattus lors du congrès Tomorrow Sports organisé par le Barça Innovation Hub du 9 au 20 novembre. Un article consacré au congrès et publié sur le site web du Barça Innovation Hub, explique: «Toutes les informations obtenues sur les supporters lors de leur fréquentation du stade sont enregistrées dans le jumeau [numérique du Camp Nou]. Après avoir collecté des données pendant des mois, les algorithmes peuvent déceler des profils différents parmi les supporters et ainsi prévoir le comportement de milliers de personnes en fonction de l’équipe adverse accueillie et variant suivant les prévisions météorologiques ou les matchs.» L’objectif est d’obtenir des informations précises sur ce que font les supporters avant et après un match afin d’augmenter leur sécurité, d’améliorer leur expérience globale et de promouvoir un meilleur usage des zones commerciales. De plus, cela facilitera la prise de décision concernant le flot d’équipements et d’ouvriers lors des phases de construction et de maintenance. Lors de son intervention orale au congrès, Francesco Millo, le coordinateur du projet italien de la société Bonfiglioli Riduttori, a exposé son évaluation sur le statu quo de la transformation numérique mondiale. Comme indiqué dans ce même article, il en a conclu que «pour innover, l’élément fondamental consiste à établir des partenariats entre des entreprises de différents secteurs», celui conclu entre le BSC et le FC Barcelone en étant un excellent exemple.

Les simulations à l’ère de la COVID-19

Le jumeau numérique du Camp Nou, toujours en cours de construction, est basé sur la technologie Pandora développée au BSC. Un article publié sur le site web du FC Barcelone, partenaire du projet, explique que l’équipe du projet «intègre dans les simulations un modèle de transmission de la COVID-19» pour faciliter la gestion de la foule une fois que l’autorisation des autorités est accordée aux visiteurs pour pénétrer dans le stade. L’article poursuit: «Cela devrait permettre d’analyser les différents moyens de réguler l’entrée des supporters dans le stade et de voir quels sont les mieux adaptés aux mesures de sécurité: la distanciation sociale et la limitation en termes de capacité.» Le projet IoTwins (Distributed Digital Twins for industrial SMEs: a big-data platform) a pour objectif de promouvoir l’utilisation des technologies de l’industrie 4.0 en vue d’optimiser les procédés, d’améliorer la productivité et la sécurité, et d’avoir un impact environnemental positif. Le projet, d’une durée de trois ans, s’achèvera en 2022. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet IoTwins

Mots‑clés

IoTwins, jumeau numérique, stade, Barcelone, supporter, Barcelona Supercomputing Center

Articles connexes