Skip to main content

Easy Reading: A Framework for Personalised Cognitive Accessibility when using Original Digital Content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un nouvel outil logiciel met l’ensemble du contenu du web à la disposition des utilisateurs souffrant de handicaps cognitifs

Les pages web doivent être accessibles à tous. Les personnes souffrant de handicaps cognitifs peuvent désormais communiquer sur un pied d’égalité grâce à une nouvelle interface logicielle.

Économie numérique

De nombreuses pages web sont difficilement accessibles aux personnes éprouvant des difficultés d’apprentissage. Les besoins de ces utilisateurs ne sont pas entièrement couverts par les directives actuelles en matière d’accessibilité et les développeurs ne sont souvent pas non plus familiarisés avec ces utilisateurs. Un aspect important de l’inclusion réside dans le fait que toute information soit accessible à tous.

De nouvelles technologies pour aider les personnes souffrant d’un handicap cognitif à naviguer sur le web

Le projet Easy Reading, financé par l’UE, a développé le logiciel Easy Reading, un outil d’assistance que les utilisateurs peuvent installer sous forme d’un module complémentaire dans leur navigateur ou d’une application sur leur ordinateur ou leur dispositif mobile. «L’outil ajuste le contenu du site web en temps réel en fonction des besoins de l’utilisateur individuel. Avec le logiciel Easy Reading, l’utilisateur peut voir une version personnalisée de n’importe quelle page web existante», explique Klaus Miesenberger, responsable du projet Easy Reading. Il existe trois fonctions d’assistance principales qui permettent d’ajuster la mise en page et la structure des pages web, d’expliquer le contenu web à l’aide de symboles, d’images et de vidéos et de traduire le contenu dans un autre niveau de langue, par exemple en langage simple ou facile à lire, en systèmes d’écriture de symboles. Le logiciel propose ces fonctions d’assistance (semi-)automatisées en utilisant des techniques d’interaction homme-machine telles que les pop-ups, les légendes en synthèse vocale lors du passage de la souris ou par suivi visuel. Cela permet à l’utilisateur de rester et travailler dans le document numérique original. Comme le contenu original des pages web n’est pas modifié, l’utilisateur peut passer à tout moment de la version personnalisée à la version originale de la page qu’il consulte. «Toute personne avec des compétences limitées en lecture et en langues peut profiter du logiciel – les personnes souffrant de handicaps cognitifs, les personnes âgées ou les personnes dont la langue maternelle est différente», explique Peter Heumader, d’Easy Reading. L’interface utilisateur est intégrée à la page web et les outils cherchent à analyser les phrases, à détecter les mots clés et à trouver les symboles correspondants aux mots clés. Les résultats apparaissent dans la page web.

Les développeurs et les utilisateurs finaux travaillent de concert

Les personnes souffrant de troubles cognitifs sont les mieux placées pour connaître leurs limites et leurs besoins en matière d’accessibilité aux contenus numériques. «C’est pourquoi elles ont travaillé en tant que chercheurs associés à toutes les phases du projet et ont dirigé le processus de recherche et de développement de “leurs” solutions. Cela a permis de veiller à ce que les besoins du groupe cible soient pris en compte à chaque phase du développement et c’est ce qui a fait le succès du projet», conclut Klaus Miesenberger. Le projet a également permis de développer un cadre évolutif basé sur le cloud qui permet aux développeurs et chercheurs externes d’étendre le cadre avec une nouvelle technologie qui aiderait les personnes ayant différents besoins de soutien à mieux utiliser et comprendre le contenu numérique basé sur le web. Ce cadre logiciel permet aux utilisateurs de participer plus pleinement sur leur lieu de travail et à une vie autonome, à l’éducation, à l’accès aux connaissances, aux soins de santé et aux opérations bancaires. Améliorer significativement les capacités de communication et le niveau d’indépendance des personnes souffrant de handicaps cognitifs leur permet d’être désormais en mesure de communiquer sur un pied d’égalité avec les autres.

Mots‑clés

Easy Reading, logiciel, handicaps cognitifs, contenu numérique, outil logiciel, technologie d’assistance, cadre Easy Reading

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application