Skip to main content

The best wearable heating system on the market. Together with strong clothing brands.

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des vêtements chauffants proposent de nouvelles alternatives aux consommateurs

Les anciennes formes de vêtements chauffants n’étaient pas très pratiques. Un nouveau système contourne ce problème, permettant virtuellement à tout tissu d’être utilisé pour des vêtements chauffants de manière contrôlable.

Technologies industrielles

Les Européens ont toujours fait face au temps froid, essentiellement en portant des vêtements épais. Pourtant, cette solution ne s’avère pas toujours pratique, surtout lorsque l’on passe régulièrement de l’intérieur à l’extérieur. L’idée d’un vêtement chauffant n’est pas nouvelle, mais sa concrétisation s’est révélée problématique. Les anciennes formes de vêtements chauffants électriques comportaient des boucles de câbles lourds, et s’apparentaient à une couverture électrique. Ces vêtements sont lourds, encombrants et peu confortables. En outre, les générations de batteries antérieures au type moderne à base de lithium fonctionnaient mal dans des conditions froides. Certains systèmes de chauffage plus récents contournent quelques-uns de ces problèmes mais sont de piètre qualité et présentent une mauvaise empreinte écologique. Néanmoins, les fabricants conventionnels s’intéressent très progressivement aux vêtements chauffants électriques pour les marchés du loisir et des sports. Cependant, leur commercialisation dépendra de la résolution des problèmes et limites inhérents aux vêtements chauffants.

Une nouvelle plateforme de chauffage portable

Le projet MAXHEAT, financé par l’UE, a développé un tout nouveau système pour vêtements chauffants électriques, appelé Inuheat Wearable Heating Platform. Ce nouveau système est techniquement supérieur aux modèles précédents. De nouveaux fils chauffants spéciaux éliminent les câbles chauffants encombrants; ils peuvent être tissés, cousus ou tricotés dans tous les types de textiles. Les chercheurs du projet ont conçu et validé un système de production de fil ainsi qu’une plateforme de données avec application, et ont commencé à se préparer pour une production en masse. Le système est écologique, solide et facile à intégrer dans les processus de fabrication existants. Les batteries spécialement développées peuvent fonctionner à -50 °C et disposer d’une durée de vie extrêmement longue. L’avantage des vêtements chauffants électriques est qu’ils peuvent être éteints. «Nous recommandons aux utilisateurs de notre système de s’habiller avec de fines couches, adaptées pour leur charge d’exercice maximale», explique Rickard Rosendahl, coordinateur du projet, «au lieu d’avoir chaud et de transpirer s’ils en portent trop. Ensuite, quand ils se détendent et que leur température corporelle diminue, notre système de chauffage démarre et garantit que le porteur n’attrape pas froid.» Le capteur de mouvement intégré détecte les mouvements du porteur et adapte automatiquement le niveau de chaleur. Cela permet à l’utilisateur de maximiser sa performance sportive ou professionnelle.

Un contrôle manuel également

Les batteries sont faciles à gérer grâce à un bouton intelligent, qui confère aux vêtements une chaleur confortable et contrôlée. La batterie lit le logiciel du vêtement et optimise sa performance. Les utilisateurs peuvent également contrôler les vêtements en utilisant l’application fournie, qui propose différentes fonctionnalités, dont le contrôle total du temps de diffusion. Les utilisateurs savent à la minute près combien de temps durera la charge restante. L’application propose également une fonction de stimulation, pour un chauffage rapide. Les fabricants de vêtements utiliseront des versions personnalisées de l’application à des fins de recherche et de marketing. La fabrication cible actuellement les chaussettes et les gants pour les secteurs du sport et des activités en extérieur. Elle sera étendue à d’autres types de vêtements, et la production sera mise à l’échelle. «Le coronavirus a eu un impact considérable sur notre planification, et nous a retardé dans certains domaines», explique Rickard Rosendahl, «mais nous travaillons d’arrache-pied pour rattraper ce retard. La production prendra désormais plus de temps étant donné que les fournisseurs disposent d’une capacité réduite et qu’il nous est difficile de voyager.» Néanmoins, à la fin de l’année 2020, l’équipe a sorti ses premiers produits commerciaux, et elle s’attend à atteindre sa pleine vitesse de fabrication début 2021. Les livraisons à grande échelle débuteront avant l’automne 2021.

Mots‑clés

MAXHEAT, chauffage, vêtements, vêtements chauffants, fil, Inuheat Wearable Heating Platform, vêtements chauffants électriques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application