Skip to main content

Green Integrated Structural Elements for Retrofitting and New Construction of Buildings

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un bloc de construction écologique et innovant pour transformer le secteur de la construction

De nouvelles technologies et stratégies ont permis à des chercheurs financés par l’UE de créer des composants préfabriqués en réutilisant et en recyclant les déchets issus des matériaux et structures de construction.

Changement climatique et Environnement

Source de millions d’emplois et moteur de la croissance, l’industrie de la construction de l’UE est essentielle à l’économie. Son expansion au cours des dernières décennies s’est toutefois accompagnée d’une production accrue de déchets issus de la construction et de la démolition (DCD), qui exerce une pression considérable sur l’environnement. Les DCD sont responsables d’environ 31 % de la production totale de déchets de l’UE et se composent de différents matériaux volumineux, comme le béton, qui sont lourds par nature. Le projet GREEN INSTRUCT, financé par l’UE, visait à mettre au point un bloc de construction modulaire en préfabriqué qui intègre des technologies de murs «verts». Premier en son genre, ce bloc se compose d’une chaîne d’approvisionnement de DCD globale et rationalisée et est adapté aussi bien aux nouvelles constructions qu’à la rénovation de bâtiments.

Les réussites clés sous les projecteurs

Xiangming Zhou, coordinateur du projet et professeur à l’Université Brunel, à Londres, confirme: «Grâce à de nouvelles méthodes de conception et de production des matériaux, à une analyse numérique de pointe et à des tests de validation rigoureux, le consortium GREEN INSTRUCT a prouvé qu’il était possible de réutiliser d’énormes volumes de DCD pour développer quelque chose qui puisse améliorer la construction.» Ce bloc de construction est composé de six couches intégrées qui affichent, entre autres, les performances structurelles suivantes: un niveau élevé d’isolation, un environnement intérieur sain et confortable, une qualité esthétique et une grande efficacité de capture du CO2. «Le projet a atteint et même dépassé les exigences initiales relatives à la performance thermique du panneau, fournissant une valeur U de 0,14 W/m2 K. De plus, l’analyse informatique des performances d’isolation acoustique confirme que le panneau atteint l’objectif de performance d’isolation acoustique de 57 dB», explique Xiangming Zhou. La conception du panneau assure une installation facile et rapide et lui permet d’être 30 % plus léger que les murs enveloppés traditionnels de même dimension. Il a été estimé au cours du projet que son installation était 600 % plus rapide et pourrait atteindre 800 % au stade de la production. Grâce à l’intégration d’un mur vert vertical, le panneau peut contribuer à la gestion in situ des eaux «grises» et des eaux de pluie, en fournissant une fonctionnalité supplémentaire. Xiangming Zhou souligne que: «L’impact potentiel le plus important des résultats du projet est la création d’un bloc de construction composé à plus de 70 % de DCD en poids et affichant une très haute efficacité énergétique, qui, à terme, contribuera à une économie de la construction résiliente vis-à-vis du changement climatique.» Ce panneau pourrait également jouer un rôle essentiel dans les mesures à venir qui cherchent à assurer une expansion durable de l’environnement bâti, à encadrer l’urbanisation galopante et à favoriser le développement économique. Qui plus est, il peut renforcer le secteur de la construction et le parc immobilier de l’UE et aider cette dernière à atteindre ses objectifs liés à une transition écologique.

Ouvrir la voie aux technologies vertes de demain

Évoquant les prochaines étapes, Xiangming Zhou fait remarquer: «Ce mur vert mis au point dans le cadre du projet est proche du stade de la commercialisation. Il a déjà obtenu un nouveau financement de la part de l’UE et devrait faire son entrée sur le marché au cours des cinq prochaines années.» D’autres technologies prometteuses au potentiel élevé en termes d’investissement externe/privé sont les profils en aluminium extrudé et les raccords en PVC uniques produits au moyen de procédés d’extrusion. «Les partenaires du projet devraient être amenés à retravailler ensemble dans un avenir proche pour se concentrer sur le développement de ces technologies.» Le projet a également établi une base de données centrale couvrant la caractérisation des matières premières, la description des échantillons ainsi que les tâches, techniques et conditions pertinentes, qui pourra être partagée avec d’autres projets, parties prenantes et chercheurs. «Nous pouvons également enrichir notre base de données avec les contributions d’autres chercheurs», conclut Xiangming Zhou.

Mots‑clés

GREEN INSTRUCT, construction, DCD, bloc de construction, mur vert, préfabriqué, déchets issus de la construction et de la démolition, recyclage des déchets

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application