Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Nouveau système de confinement pour la pisciculture en pleine mer

Un nouveau système de cages fermées, mis au point grâce à un financement de l’UE, crée un habitat écologique et biosécurisé pour l’élevage du saumon de l’Atlantique. Ainsi, les poissons évitent tout contact avec le milieu marin environnant afin de minimiser la pollution et les épidémies.

Changement climatique et Environnement
Alimentation et Ressources naturelles

La production de saumon de l’Atlantique en Norvège a stagné ces dernières années du fait des restrictions temporaires imposées par les autorités pour lutter contre la propagation des maladies, des poux de mer et des évasions de poissons. Ces problèmes, qui affectent l’environnement marin et la biodiversité écologique, peuvent être résolus en élevant le saumon de l’Atlantique dans des systèmes d’aquaculture en cage fermée (CCAS pour «closed cage aquaculture systems»). Le projet NEPTUN, financé par l’UE, a permis de développer et de piloter la nouvelle génération de CCAS flottants côtiers, offrant toute la gamme des caractéristiques nécessaires à un système d’aquaculture autonome pour produire des saumons. «La technologie NEPTUN aborde les problèmes majeurs de l’aquaculture afin d’intensifier la croissance des poissons et de créer une base pour des décisions fondées sur les connaissances dans la production de poissons», déclare Håkon Lund Bondevik, coordinateur du projet travaillant dans la PME norvégienne Aquafarm Equipment.

Une conception novatrice

Le CCAS de NEPTUN combine un enclos en fibre de verre imperméable et durable avec une technologie d’écoutille innovante pour éviter les fuites de poissons et la nécessité d’un traitement chimique pour prévenir l’infestation par les poux de mer et la prolifération d’algues. Il est équipé de huit prises d’eau distinctes et réglables situées à 25‑35 m sous le niveau de la mer pour éviter de pomper les eaux de surface, où vivent les parasites, dans la cage. L’eau est drainée par une crépine et transportée à travers huit systèmes respectifs de traitement de l’eau avant de pénétrer dans l’enclos en fibre de verre de 21 000 m3. Ces systèmes sophistiqués de traitement de l’eau se composent d’un filtre à particules, d’un réacteur UV et d’un équipement d’oxygénation intégrés dans un collier flottant. La cage, conçue pour résister à des vagues atteignant jusqu’à 2 m de hauteur, facilite également l’élimination efficace des eaux usées et des boues. Les déchets de poisson peuvent, en option, être transportés par une canalisation jusqu’à une unité de séparation des déchets développée par nos soins, où ils sont déshydratés et ensuite transportés vers une entreprise de traitement des déchets. Chaque paramètre de production du système NEPTUN est enregistré afin de fournir aux utilisateurs une plateforme analytique de prise de décision basée sur les connaissances, qui permet de réduire les coûts opérationnels, d’améliorer le bien‑être des poissons et de promouvoir un environnement de travail plus sûr. Le courant interne simule les courants marins et assure un flux d’eau continu à l’intérieur de la cage pour une vitesse de nage et des mouvements optimaux. Les résultats des tests indiquent une amélioration significative de l’indice de consommation et de la survie des poissons par rapport aux systèmes d’aquaculture ouverts classiques.

Des avantages multiples

Le système NEPTUN est suffisamment grand et robuste pour résister aux forces environnementales rencontrées en pisciculture côtière, ce qui permet à l’industrie d’utiliser la biomasse maximale autorisée et des densités de poissons plus importantes sans aucun effet néfaste sur la santé des poissons ou l’environnement. Le résultat du travail de développement effectué tout au long du projet Horizon2020 se matérialise par un CCAS entièrement opérationnel, contenant actuellement 775 000 saumoneaux qui resteront dans le réservoir jusqu’à atteindre le poids de 1 kg. Ensuite, les poissons seront transférés dans une installation d’aquaculture ouverte pour atteindre le poids d’abattage. Le système de cages fermées présente de nombreux avantages avérés, tels que l’absence d’épouillage, l’amélioration du facteur d’alimentation, la réduction de la mortalité, ainsi que le contrôle de la qualité de l’eau et de la saturation en oxygène. «Le concept NEPTUN redéfinit essentiellement ce qui est possible dans l’aquaculture en mer d’un point de vue technologique et biologique. Le secteur a connu une vaste transition, passant d’une industrie fondée sur l’expérience à une industrie fondée sur les connaissances, à laquelle nous cherchons à prendre part», conclut Håkon Lund Bondevik.

Mots‑clés

NEPTUN, CCAS, aquaculture, saumon de l’Atlantique, aliments pour animaux, poux de mer, eaux usées, systèmes d’aquaculture en cage fermée

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application