Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une pompe cardiaque implantable révolutionnaire apporte un nouvel espoir aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque terminale

Une entreprise soutenue par l’UE a mis au point une nouvelle pompe cardiaque capable de fonctionner en synchronisation avec le cœur, sans l’aide de capteurs, pendant plus de 30 jours. C’est la première fois qu’une pompe péricardique miniaturisée fonctionne ainsi de manière synchronisée.

Santé

Pour les 60 millions de personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque dans le monde, une transplantation du cœur n’est le plus souvent pas envisageable. Si les pompes implantables, appelées dispositifs d’assistance ventriculaire gauche (DAVG), constituent une nouvelle option thérapeutique prometteuse pour cette pathologie potentiellement mortelle, le taux de complications associées reste élevé. En effet, 4 patients sur 5 développent des complications graves, telles que des hémorragies ou des accidents vasculaires cérébraux dans les deux ans qui suivent l’implantation d’un DAVG. Pour réduire ces complications et améliorer la prise en charge des patients souffrant d’insuffisance cardiaque, l’entreprise française CorWave, spécialisée dans les dispositifs cardiaques, travaille à la mise au point d’une nouvelle technologie de pompe à membrane. Avec le soutien partiel du projet Calypso, financé par l’UE, CorWave vient de dévoiler une étude révolutionnaire sur les performances de son DAVG implantable. Présentée lors de la 41e réunion annuelle de la Société internationale de transplantation cardiaque et pulmonaire, cette étude, la première du genre, démontre la possibilité d’une synchronisation sans capteur d’une pompe péricardique avec le cœur natif pendant plus de 30 jours. Commentant les résultats à 30 jours dans un article publié sur le site Business Wire en avril 2021, Trevor Snyder, directeur principal de la recherche translationnelle et clinique de CorWave, explique: «Ces résultats, qui confirment la possibilité de la synchronisation sans capteur de la pompe CorWave sur plusieurs millions de battements de cœur, sont sans équivalent. En combinant cette capacité unique avec une compatibilité sanguine exceptionnelle, la pompe CorWave offre l’espoir de réduire considérablement les effets indésirables graves dont souffrent les patients porteurs d’un DAVG dans le cadre des thérapies actuelles, tout en rétablissant leur qualité de vie et leur capacité à mener leurs activités quotidiennes de manière normale.»

Caractéristiques de la technologie CorWave par rapport aux pompes implantables actuelles

Il est probable que les complications liées aux DAVG surviennent parce que les pompes implantables actuelles ne sont pas capables de reproduire le mouvement pulsatoire du cœur. La pompe de CorWave se distingue des autres DAVG par sa technologie révolutionnaire de membrane ondulatoire inspirée du mouvement des animaux aquatiques. Contrairement aux dispositifs actuels, la pompe à membrane ondulatoire est capable de générer un pouls naturel et d’imiter le débit sanguin et la pression d’un cœur sain. Dans un article paru en janvier 2021 sur Business Wire, Louis de Lillers, PDG de CorWave, décrit la pompe cardiaque comme «le système d’assistance circulatoire le plus avancé au monde». Dans les études in vivo, la pompe CorWave est parvenue à synchroniser ses pulsations avec le cœur natif sans l’aide de capteurs et a pu détecter avec succès plus de 97 % des battements cardiaques. «Cette étude est une étape importante vers la mise à disposition de notre pompe cardiaque de nouvelle génération pour les patients souffrant d’insuffisance cardiaque avancée», note Louis de Lillers dans l’article d’avril. «En effet, nous avons démontré que notre pompe est capable de fonctionner en synchronisation avec le cœur natif et donc de changer la donne pour la thérapie DAVG. Je tiens à féliciter notre équipe pour avoir franchi cette étape importante dans le développement de notre technologie révolutionnaire. Avec cette étude, elle redéfinit l’état de l’art dans le domaine de l’assistance circulatoire mécanique, en réussissant là où les dispositifs actuels échouent.» C’est la première fois qu’une pompe péricardique miniaturisée parvient à cette synchronisation. Le professeur André Vincentelli, du CHU de Lille, en France, a commenté: «La réussite d’une étude chronique pulsatile in vivo était l’un des résultats les plus attendus. C’est le signe de la maturité d’un projet dont la prochaine étape sera sans aucun doute l’implantation chez l’homme.» Le projet Calypso (The next-generation heart pump to change patients’ lives and create a new standard of care) est coordonné par CorWave. D’une durée de trois ans, il se terminera en septembre 2023. Pour plus d’informations, veuillez consulter: projet Calypso

Mots‑clés

Calypso, insuffisance cardiaque, cœur, pompe, pompe cardiaque, dispositif d’assistance ventriculaire gauche, DAVG

Articles connexes