Skip to main content

TowaRd market-based skills for sustAINable Energy Efficient construction

Article Category

Article available in the folowing languages:

Renforcer les compétences en matière de construction efficace sur le plan énergétique en Macédoine du Nord

Les bâtiments comptent pour 40 % de la consommation énergétique européenne. Pour accroître l’efficacité énergétique des bâtiments de Macédoine du Nord, TRAINEE a développé des formations, un centre de connaissances et un registre de compétences, tout en favorisant la reconnaissance des bâtiments verts sur le marché.

Changement climatique et Environnement
Société
Énergie

La feuille de route nationale des qualifications de la Macédoine du Nord a été élaborée dans le cadre de l’initiative BUILD UP Skills afin d’accroître les compétences en matière d’efficacité énergétique (EE) et de sources d’énergie renouvelables (SER) dans le secteur national du bâtiment. La feuille de route recense les compétences requises, pointe les domaines où les compétences font défaut et appelle à la mise à jour des formations si nécessaire. Pour pallier le manque de formateurs et de prestataires de formation et la faible demande du marché pour les compétences en matière d’EE et de SER, le projet TRAINEE (TowaRd market-based skills for sustAINable Energy Efficient construction), soutenu par l’UE, a développé des formations portant sur les compétences prioritaires énumérées dans la feuille de route. Le projet a également créé un centre de connaissances qui, outre l’accès à la formation, propose un outil en ligne permettant aux propriétaires de bâtiments d’évaluer la performance énergétique de leurs bâtiments — une première régionale. «La sensibilisation a été primordiale. Ainsi, bien que la modélisation des données du bâtiment (BIM) soit une innovation cruciale à l’échelle mondiale dans le domaine de la construction, elle n’était guère connue en Macédoine du Nord. Nous avons donc élaboré une formation et une proposition de politique pour son introduction au niveau national», explique la coordinatrice du projet, Jadranka Arizankovska, de la Chambre économique de Macédoine du Nord.

Des qualifications tout au long de la chaîne de valeur

Afin de renforcer les compétences de la main-d’œuvre en matière d’EE et de SER, les systèmes de qualification volontaires des précédents projets BUILD UP Skills ont d’abord été mis à jour et un processus a été développé pour la reconnaissance des acquis destiné à plusieurs groupes professionnels: les travailleurs sur site, les techniciens/ingénieurs, les architectes et les concepteurs, mais aussi les installateurs de systèmes d’énergie solaire thermique et photovoltaïque. TRAINEE a ensuite élaboré neuf nouveaux thèmes de formation pour ces groupes. Le nouveau cours BIM, destiné aux praticiens, aux décideurs, aux constructeurs et aux fabricants, a fait appel au logiciel ACCA. S’agissant d’un outil BIM ouvert interopérable, certifié et approuvé par l’organisme industriel buildingSMART, il garantit la qualité et la durabilité. La méthode de reconnaissance des acquis pour la certification a été testée auprès de 429 stagiaires parmi 11 professions, dont 369 ont été certifiés, tandis que les neuf nouveaux programmes de formation ont été testés auprès de 234 stagiaires, dont 183 ont obtenu la certification. «Nous avons constaté que les courtes sessions de formation avec de petits groupes de 6 à 10 participants, moins théoriques et organisées comme une formation sur le tas, étaient les plus efficaces», fait remarquer Jadranka Arizankovska. Pour promouvoir l’EE, le projet a également développé un outil en ligne pour son centre de connaissances, qui permet aux utilisateurs (propriétaires ou locataires) d’évaluer la performance énergétique de leur bâtiment, assorti de suggestions d’amélioration.

Des bâtiments de meilleure qualité, des économies d’énergie et plus d’emplois

Le centre de connaissances, basé à Skopje à l’Institut d’ingénierie de Macédoine, détient actuellement les catalogues qui peuvent être utilisés pour les formations programmées. À ce jour, 20 mémorandums ont été conclus avec des sociétés de construction désireuses de faire participer leurs employés à la formation. Pour accroître encore la visibilité et la demande de l’EE, le centre abrite également le registre du projet, consultable en ligne, des travailleurs et des formateurs certifiés. «Ce registre a suscité l’intérêt des autorités en vue de constituer la base d’un registre national d’installateurs agréés de sources d’énergie renouvelables, conformément à la directive sur les énergies renouvelables», ajoute Jadranka Arizankovska. Le centre travaille actuellement à assurer la vérification officielle de la formation par les institutions nationales d’éducation des adultes. Les résultats du projet contribuent également aux efforts européens de normalisation des qualifications, comme l’obtention de la norme ISO 17024 pour les profils professionnels, TRAINEE développant et pilotant en Croatie, en Grèce et en Slovénie sa méthodologie pour la reconnaissance mutuelle des compétences entre pays. «Des efforts supplémentaires doivent encore être déployés pour promouvoir les opportunités, notamment les avantages de la reconnaissance des acquis, auprès des travailleurs sur site qui ne semblent pas encore apprécier pleinement cette approche comme moyen de certification», déclare Jadranka Arizankovska. L’équipe de TRAINEE a assuré la poursuite de ses travaux dans le cadre du projet Horizon 2020 SEEtheSkills en cours, qui vise à stimuler la demande de compétences en matière de construction efficace sur le plan énergétique grâce à une nouvelle approche «3V» qui améliore leur visibilité, leur validation et leur valeur.

Mots‑clés

TRAINEE, Macédoine du Nord, modélisation des données du bâtiment, durable, construction, bâtiment, compétences, formation, efficacité énergétique, énergies renouvelables

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application