Skip to main content

Ultra-secure data storage - and long-term preservation of digital and analogue data

Article Category

Article available in the folowing languages:

Préserver les données numériques d’aujourd’hui pour demain

Un projet financé par l’UE propose une solution inédite qui permettra de conserver le passé pour les générations à venir.

Économie numérique

La technologie a transformé le monde dans lequel nous vivons, et les données sont au cœur de ce changement. On s’attend à ce que le volume de données dans le monde passe de 33 zettaoctets en 2018 à 175 zettaoctets en 2025. L’UE a fixé des priorités pour renforcer la sécurité des données, développer des outils innovants pour gérer leur volume croissant et, dans le même temps, réduire les coûts de stockage des données des utilisateurs finaux et leur empreinte CO2. En réponse à ces priorités, le projet Piql-GO, financé par l’UE, s’est donné pour objectif de développer, de piloter et de commercialiser le «système Piql», un dispositif breveté et novateur de stockage ultra-sécurisé et de conservation à long terme des données numériques et analogiques. «Le monde risque de voir l’ère numérique devenir un trou noir numérique. Que représenteront les informations numériques d’aujourd’hui dans 20, 50 ou 100 ans? Et qu’est-ce qui sera considéré comme vrai à l’ère des fausses informations et des fausses nouvelles?» s’interroge Katrine Loen, coordinatrice du projet. «Les informations numériques authentiques sont un atout pour la société», ajoute Katrine Loen.

Un système pionnier

Le système Piql repose sur des percées technologiques permettant de convertir, sans migration, un film photosensible de 35 mm en un support de stockage numérique à partir duquel les données peuvent être récupérées, mais jamais piratées, manipulées ou supprimées. «Ce résultat est obtenu en stockant des informations binaires sur le film au moyen de codes QR à très haute résolution», explique Katrine Loen. Cette technologie innovante offre divers avantages aux clients, garantissant l’authenticité et l’intégrité des données et permettant de les conserver pendant des siècles. Les informations numériques nécessitent qu’un logiciel approprié soit utilisé pour accéder aux fichiers, et le rythme d’évolution des logiciels et du matériel constitue dans ce cadre un défi majeur. «Nous pensons que la solution consiste à s’assurer que les fichiers, le code source et la spécification du format soient stockés ensemble sur le même support. En outre, il faut pouvoir accéder aux données indépendamment du matériel ou du logiciel existant», ajoute Katrine Loen. C’est le raisonnement qui sous-tend la technologie de Piql: garantir que les utilisateurs auront toujours accès à leurs fichiers et à tout ce qui est nécessaire pour les ouvrir. Le marché actuel n’offre pas une telle solution.

Un projet innovant

«Le projet a été déterminant pour nous aider à commercialiser et à valider notre technologie», confirme Katrine Loen. Pour faire évoluer sa technologie, l’équipe du projet a mis au point une nouvelle plateforme logicielle permettant d’effectuer des actions de préservation et d’accéder aux données stockées sur «piqlFilm», un nanofilm 35 mm à très haute résolution. Un nouveau «piqlReader», qui lit les données de piqlFilm, a également été conçu et livré. Il est suffisamment compact pour être installé dans les locaux d’un client. L’AWA, Arctic World Archive, de Piql a par ailleurs été développée. Elle contient une collection d’artefacts numériques et d’informations précieuses provenant du monde entier. «Nous avons fait connaître cette initiative et nous attirons désormais des clients de premier plan», note Katrine Loen. Pour étendre la portée commerciale de la technologie et des services de Piql, de nouveaux partenariats ont été établis dans huit pays. Grâce aux activités pilotes, le projet a également acquis de nouveaux clients, tels que GitHub (États-Unis), l’Agence spatiale européenne (Italie), Enresa (Espagne) et le Musée des forces armées norvégiennes. Actuellement, l’équipe se concentre sur le développement de la plateforme logicielle. «Nous développons également une interface utilisateur pour l’AWA qui offre aux clients un accès en libre-service, et nous continuons à innover en mettant l’accent sur la durabilité et en travaillant pour que notre technologie soit plus efficace, plus abordable et plus disponible pour les clients du monde entier», conclut Katrine Loen.

Mots‑clés

Piql-GO, données, préservation, système Piql, données numériques et analogiques, stockage de données, stockage sécurisé, sécurité

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application