Skip to main content

Developing Computer Vision and Artificial Intelligence for best-quality and cost-effective live sports production and distribution

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une plateforme innovante où le monde du sport côtoie celui du jeu

La transition numérique est une réalité de plus en plus tangible dans l’industrie du divertissement. Les retransmissions sportives en direct constituent l’un des domaines privilégiés de cette mutation. Exploitant des technologies d’IA avancées, un projet financé par l’UE présente une plateforme révolutionnaire pour la production et la diffusion des matchs des championnats de football.

Économie numérique

Des études montrent que plus de 70 % des supporters ne sont pas en mesure de regarder leur équipe favorite dans leur stade, notamment en raison de considérations géographiques ou financières. D’autre part, des centaines de championnats de football européens ne bénéficient toujours pas d’une diffusion adéquate ni de l’attention appropriée. C’est principalement dû au coût élevé de la production et de la diffusion des matchs. Le projet OZeye, financé par l’UE, arrive à point nommé pour répondre à ces besoins, au moment où un nombre croissant de fans de sport se tournent vers des appareils de visualisation plus pratiques, comme les téléphones portables, les tablettes et les téléviseurs intelligents, pour profiter des matchs en direct. «L’avenir du sport a besoin d’une participation accrue du public. La pandémie nous a montré que nous devions accélérer la mise en place d’une expérience plus interactive et plus attrayante pour les supporters», déclare Gudjon Gudjonsson, coordinateur du projet. «La nouvelle génération de supporters s’attend à pouvoir partager ses expériences en faisant fi des frontières géographiques. En donnant un accès ouvert au stade physique, nous pouvons élargir la base de fans et faire en sorte que le sport conserve tout son intérêt.»

Ludifier l’expérience sportive sous tous ses aspects

Et si la production sportive disposait d’une infrastructure technologique semblable à celle d’un jeu vidéo? C’est la question centrale qui a conduit l’équipe d’OZeye à appliquer des idées issues du monde des jeux pour concevoir sa plateforme. Basé sur un moteur de jeu qui s’appuie sur un apprentissage automatique robuste permettant d’analyser ce qui se passe dans le jeu en temps réel, le «OZ Connected Stadium» développe son offre au travers d’une couche de services axée sur des graphismes augmentés, des avatars et des applications. La plateforme OZeye présente un fort potentiel en termes d’implication, en offrant au public toute une gamme de possibilités de participation grâce à des contributions de commentateurs, des fournisseurs de statistiques en direct, des programmeurs de sous-titres, des éditeurs de séquences vidéo et des interactions avec les réseaux sociaux. Grâce à sa capacité à revaloriser et monétiser le contenu de jeu acquis, les flux de données, les vidéos d’entraînement, les modélisations statistiques ainsi que les clips vidéo et les images, elle s’adresse aux médias, aux sites de paris, aux plateformes de sport électronique, aux arbitres, aux entraîneurs, aux recruteurs de jeunes talents et aux annonceurs. Toutes ces caractéristiques en font également un outil de choix pour les championnats ne bénéficiant d’aucun service.

Le spectacle sportif du futur proche

«Nous pensons que le sport et les jeux sont en train de fusionner en une seule entité, par paliers successifs. L’histoire pourrait retenir que cette transition résulte de la pandémie de COVID-19, mais, à vrai dire, cette évolution avait déjà commencé auparavant. Le coronavirus a simplement fait office de catalyseur pour accélérer ce changement», fait remarquer Gudjon Gudjonsson. L’équipe attend avec impatience le déploiement commercial des réseaux 5G à travers l’Europe: ces derniers offriront un débit de données élevé, une latence réduite, des systèmes de plus grande capacité et une connectivité massive des dispositifs. Ils s’efforcent également de convertir le spectateur lui-même en diffuseur, en lui donnant le superpouvoir de regarder le match depuis la caméra qui lui offre sa perspective préférée. «Nous pouvons entrevoir un monde futur où la plupart des sites et stades sportifs seront transformés en “stades connectés”. En tant qu’entreprise et partenaire principal, notre rôle consiste à donner vie à cette stratégie», conclut Gudjon Gudjonsson. «Si le sport peut adopter les technologies des jeux, en particulier au niveau des diffusions, le monde tel que nous le connaissons actuellement est sur le point de changer à jamais. Il ne nous reste plus qu’à vous dire: à vous de jouer!»

Mots‑clés

OZeye, sports, jeu, plateforme, diffusion, football, IA

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application