Skip to main content

Microalgae As a Green source for Nutritional Ingredients for Food/Feed and Ingredients for Cosmetics by cost-Effective New Technologies

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les microalgues sont-elles la clé d’un avenir durable?

De brillantes perspectives pour une alimentation et une peau plus saines. Un projet financé par l’UE a élargi l’application des ingrédients issus des microalgues aux secteurs de l’alimentation et des cosmétiques grâce à des avancées technologiques durables.

Alimentation et Ressources naturelles

Les microalgues sont des micro-organismes de valeur sur le plan industriel et peuvent constituer une source de protéines, de polysaccharides et d’autres composés bioactifs, notamment des acides gras oméga. Les goulets d’étranglement de la production à grande échelle de microalgues, notamment le coût et la capacité de traitement, ont limité la généralisation de leur usage. Cependant, ces dix dernières années ont connu une augmentation de la production de microalgues en Europe, et le lancement d’installations de démonstration soutenu par le financement de l’UE.

Améliorer la production de microalgues à l’échelle industrielle

Le projet MAGNIFICENT, financé par l’UE, a profité des efforts croissants en matière de développement, de test et de production de microalgues pour élargir le portefeuille d’ingrédients à base d’algues aux secteurs de l’alimentation, de l’aquaculture et des cosmétiques. «Notre principal objectif était de mettre en place une chaîne de bioraffinage durable et économiquement viable pour convertir la biomasse des microalgues en nouveaux produits», explique Maria Barbosa, coordinatrice du projet. Le projet a rassemblé dix PME, deux grandes sociétés et trois établissements de R&D aux compétences complémentaires qui ont procédé à une évaluation économique, commerciale et technologique. Ils ont examiné différentes technologies qu’ils ont intégrées à une chaîne de valeur de production. Ils ont également veillé à ce que les critères de sécurité et de qualité des nouveaux produits soient conformes à la législation européenne sur les denrées alimentaires, les aliments aquacoles et les cosmétiques. Les partenaires ont collectivement amélioré les protocoles de culture des microalgues pour en augmenter la productivité tout en réduisant de 30 % la consommation d’énergie et d’eau. Leurs travaux ont porté sur trois espèces de microalgues différentes, dont l’une a été cultivée pour la première fois dans des photobioréacteurs tubulaires à l’échelle industrielle. Le projet a mis en œuvre diverses avancées dans les processus qui ont considérablement amélioré l’efficacité de la production de plusieurs extraits de microalgues.

De nouveaux produits à base de microalgues

MAGNIFICENT a identifié et fonctionnellement caractérisé plusieurs extraits d’algues qui ont débouché sur le développement de nouveaux ingrédients qui ont ensuite été testés dans des produits alimentaires, d’alimentation aquacole et cosmétiques à l’échelle pilote. Un exemple typique concerne un extrait riche en oléorésine, un antioxydant naturel, utilisé pour prolonger la durée de conservation du beurre, des saucisses de porc et des aliments aquacoles. Un extrait similaire a été utilisé avec succès dans un prototype de sérum cosmétique anti-âge. De plus, un extrait de β-glucane hydrosoluble a montré un effet immunostimulant chez les poissons d’élevage ainsi qu’un potentiel de réduction du taux de cholestérol qui pourrait être exploité dans les boissons fonctionnelles. Les chercheurs ont en outre identifié des extraits peptidiques/lipidiques présentant une forte activité antimicrobienne contre les agents pathogènes de la cavité buccale, ce qui suscite un intérêt dans les secteurs des soins buccaux, de la confiserie et des aliments pour animaux de compagnie.

Les prochaines étapes de MAGNIFICENT

La validation des données à l’échelle pilote a conduit à la conception d’une voie de bioraffinage intégrée pour chaque souche de microalgues. «Les résultats des prototypes fonctionnels étaient très prometteurs, mais des efforts supplémentaires sont encore nécessaires pour se conformer aux normes de qualité, aux prix et à la législation du marché, en particulier dans le secteur des aliments-nutraceutiques», souligne Maria Barbosa. L’analyse du cycle de vie de la chaîne de bioraffinage des microalgues a révélé que de nouvelles réductions de la consommation d’énergie au stade de la culture sont importantes pour en améliorer la durabilité. En outre, une mise à l’échelle des installations de production et une augmentation de la production sont indispensables pour stimuler les performances économiques et environnementales. Dans l’ensemble, MAGNIFICENT a encouragé l’exploitation de matières premières naturelles et durables pour le développement de produits à base de microalgues. Il a également pris en compte les intérêts des consommateurs qui souhaitent des aliments plus sains, des produits cosmétiques naturels pour la peau et une amélioration du bien-être des poissons d’élevage. Le projet a bénéficié d’un financement dans le cadre de l’entreprise commune Bio-industries, un partenariat public-privé entre l’UE et l’industrie.

Mots‑clés

MAGNIFICENT, microalgues, aliments, cosmétiques, aliments aquacoles, bioraffinerie, poissons d’élevage, oléorésine, soins de la peau

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application