Skip to main content

Travel Information Management for Seamless Intermodal Transport

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une IA pour vous aider à connecter toutes les étapes de votre trajet

En intégrant la gestion du trafic aérien aux réseaux de transport terrestre, l’analyse et la modélisation des données peuvent ouvrir la voie à un avenir multimodal.

Transports et Mobilité

Dans un avenir pas si éloigné, les voyageurs atterriront dans un aéroport, prendront un taxi aérien jusqu’au centre-ville, seront transférés dans un train ou un métro vers la banlieue, puis emprunteront un vélo partagé jusqu’à leur destination finale. Mieux encore, cela ne se fera pas en quatre segments distincts, mais en un seul parcours continu. «L’avenir du transport est multimodal, mais construire cet avenir nécessite d’intégrer le système de gestion du trafic aérien actuel aux modes de transport terrestres existants», explique Ricardo Herranz, directeur général de Nommon Solutions and Technologies. Les avantages de cet écosystème de mobilité, multimodale et homogène, sont la réduction de la charge administrative et du risque de retards pour le passager, ainsi qu’une planification d’itinéraire plus efficace. «Notre vision consiste à créer un système de transport européen multimodal où les différents modes sont parfaitement intégrés, permettant aux passagers de voyager de porte à porte de manière efficace, durable et résiliente», explique Ricardo Herranz. Concrétiser cette vision nécessite une planification coordonnée et une prise de décision collaborative entre chaque mode de transport concerné. Cela nécessite également le développement de systèmes d’information multimodaux permettant aux voyageurs de planifier et de reconfigurer leurs déplacements en temps réel. Le projet TRANSIT (Travel Information Management for Seamless Intermodal Transport) vise à atteindre ces deux objectifs. Il a été soutenu par l’entreprise commune SESAR, un partenariat public-privé mis en place pour moderniser le système européen de gestion du trafic aérien. «En réunissant les avancées récentes en matière d’analyse des données de mobilité et de modélisation du voyage multimodal longue distance, nous voulons développer un cadre méthodologique et un ensemble d’outils logiciels pour soutenir la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de nouveaux concepts et solutions intermodaux», ajoute Ricardo Herranz, coordinateur du projet.

Comprendre le trajet du passager

Au cœur des travaux du projet se trouve un cadre d’évaluation de l’intermodalité, un outil unique d’évaluation de l’impact d’une solution de transport spécifique sur le parcours global du passager. Ce cadre comprend un ensemble d’indicateurs de performance multimodaux de porte-à-porte, centrés sur le passager, qui peuvent être utilisés pour examiner des éléments tels que le temps de trajet, la fiabilité du temps de trajet, le prix, l’impact environnemental et la résilience. «Nous avons également créé des techniques d’analyse de données qui recoupent les mégadonnées avec les commentaires des clients, ce qui permet de reconstituer avec précision les trajets multimodaux longue distance», ajoute Ricardo Herranz. Une autre caractéristique clé du cadre est un outil en libre accès qui simule la demande de voyages longue distance et l’accès aux aéroports de manière intégrée. Bien que les chercheurs aient initialement prévu de développer cet outil à l’aide d’une bibliothèque de demande de trajet existante appelée C-TAP, ils ont rapidement constaté qu’elle était incapable de répondre aux besoins de la simulation multimodale. Ils ont donc conçu leur propre bibliothèque. «Notre bibliothèque J-TAP est conçue pour être facilement utilisée par les développeurs pour créer et manipuler des réseaux multimodaux», remarque Ricardo Herranz. «Bien que cela ait nécessité beaucoup plus de travail que prévu, nous pensons que cela maximisera le taux de réutilisation et les possibilités d’extension à venir à partir des résultats du projet.»

Vers un futur multimodal pour le transport

Outre le cadre lui-même, le projet développe également plusieurs solutions intermodales. Par exemple, l’outil Intermodal Timetable Synchronization (synchronisation intermodale des horaires) qui permet de concevoir des horaires synchronisés entre les modes de transport aérien et terrestre. L’outil de gestion des perturbations intermodales est conçu pour faciliter le partage d’informations entre la gestion du trafic aérien et les fournisseurs de transport terrestre, afin de diminuer le nombre de perturbations imprévues. L’efficacité de ces outils sera évaluée avec le cadre d’évaluation de l’intermodalité. «En comblant les lacunes entre les différents modes de transport, des solutions comme les nôtres ouvriront la voie à un avenir multimodal homogène», conclut Ricardo Herranz.

Mots‑clés

TRANSIT, transport, multimodal, analyse de données, gestion du trafic aérien, aéroport, taxi, train, métro, mobilité, mégadonnées

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application