Skip to main content
European Commission logo print header

Federation for FIRE Plus

Article Category

Article available in the following languages:

Tirer parti de la plus grande fédération d’installations internet expérimentales du monde

Les nouvelles technologies pour l’Internet du futur doivent être testées dans des environnements réels. Ce projet financé par l’UE permettra de le faire rapidement et facilement.

Économie numérique icon Économie numérique

Si l’invention du télégraphe a été un exploit technologique remarquable, qui a mis définitivement à la retraite les pigeons voyageurs et fait tomber les barrières du temps et de l’espace, c’est bien l’Internet qui a révolutionné le monde de la communication et de la collaboration mondiale tel que nous le connaissons. Pour préparer l’Internet du futur, il ne suffit pas de proposer de nouvelles technologies, il faut pouvoir les tester au préalable. C’est cette nécessité d’une recherche et d’une innovation fondées sur l’expérimentation qui a donné naissance à l’infrastructure expérimentale stratégique pour la recherche et l’expérimentation sur l’Internet du futur (FIRE+). Après avoir démontré les avantages d’une fédération d’infrastructures de recherche pour faciliter les expériences dans des conditions contrôlées, l’étape suivante consistait à rassembler au-delà des frontières communautaires et à couvrir une grande variété de technologies. «L’expérimentation est plus importante que jamais», a expliqué Peter Van Daele, gestionnaire de projet. «L’objectif de notre projet était d’abaisser le seuil pour les PME, ainsi que pour toutes sortes d’organismes de recherche et de grandes compagnies industrielles et de leur donner accès à des bancs d’essai dans le domaine de l’Internet de nouvelle génération en Europe. Nous avons fédéré tous ces bancs d’essai, les avons rassemblés en un lieu et avons permis un accès libre et gratuit.» Les chercheurs et les innovateurs de toute l’Europe ont été invités à tester leurs idées ou solutions en matière de TIC en utilisant le portail Fed4FIRE+ en libre accès. Offrant un large éventail de bancs d’essai couvrant divers domaines technologiques, tels que l’informatique en nuage, les réseaux sans fil et câblés, les réseaux de capteurs et les réseaux définis par logiciel, le projet a facilité la mise en place d’expériences. L’un des principaux atouts des bancs d’essai Fed4FIRE+ est qu’ils sont entièrement exploités à distance et totalement gratuits.

Expérimentation avec l’Internet «réel»

Démarré en 2012 avec son prédécesseur Fed4FIRE, le projet a conçu et mis en œuvre la plus grande fédération d’installations d’expérimentation de l’Internet de nouvelle génération (NGI) en Europe, reliée à d’autres bancs d’essai dans le monde entier. Qu’il s’agisse d’une entreprise développant une application interactive pour les touristes, d’opérateurs de bus et d’autocars déployant un nouveau logiciel de planification ou de sociétés agricoles testant l’utilisation de données satellitaires, la diversité des types de projets participant aux plates-formes de test a été une surprise très positive pour Peter Van Daele, membre permanent du Centre interuniversitaire de microélectronique (IMEC) du département des technologies de l’information (INTEC) de l’université de Gand. «En regardant qui utilisait nos installations de test, je n’aurais pas pu imaginer un tel domaine d’applications», a-t-il déclaré. «En tant qu’ingénieur électricien, je pensais qu’il s’agirait avant de tout de communications et de choses de ce genre. C’est toujours vrai, mais la grande surprise pour moi a été la très grande variété d’applications dont le développement expérimental s’appuie sur nos installations.» D’après les commentaires des utilisateurs, l’utilisation ouverte des bancs d’essai fédérés de Fed4FIRE+ s’est avérée être un soutien solide pour les innovateurs et les chercheurs européens qui valident de nouvelles solutions dans un certain nombre de domaines technologiques. Au vu des cinq années de succès du projet, Peter Van Daele considère sa durabilité comme une réalisation majeure. «Il y a une continuité», a-t-il déclaré. «En juin 2022, notre projet se poursuit déjà bien au-delà de son Horizon 2020 initial.» La durabilité du projet était un objectif clé pour que la fédération puisse continuer à garantir un accès rapide et facile aux bancs d’essai pour les utilisateurs de la communauté de recherche au sens large. Elle a été assurée sous la forme d’un projet ESFRI, intitulé SLICES (Scientific Large-scale Infrastructure for Computing/Communication Experimental Studies) qui prolongera l’héritage de Fed4FIRE+.

Mots‑clés

Fed4FIRE+, internet, bancs d’essai, installations de recherche, fédération

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application