Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Vers une conception réaliste des médicaments à base de catéchol

La découverte et le développement d'un nouveau médicament utile au traitement des maladies neurologiques et mentales dépendent principalement de l'étude des interactions métaboliques existant entre les médicaments à base de catéchol et les neurotransmetteurs. Cette modélisation révolutionnaire du processus de conjugaison des médicaments à base de catéchol peut servir à concevoir des médicaments de façon rationnelle, lors des études consacrées au métabolisme des médicaments.

Santé

Une des principales méthodes de purification dont dispose notre corps, la glucuronidation, est une réaction chimique au cours de laquelle une substance corporelle hydrosoluble se combine à une matière dangereuse et l'élimine du corps. Etant donné que la plupart des réactions chimiques corporelles sont réversibles, ces composants dangereux qui sont normalement liés à des molécules inertes afin d'être éliminés du corps peuvent circuler librement, au risque d'endommager les cellules. La glucuronidation est impliquée dans le processus de conjugaison des composés dérivés du catéchol, au cours duquel les participants ont des systèmes d'expression pour la plupart des enzymes humaines clonées hautement spécifiques. Avec l'aide de la biochimie et de la biotechnologie, le projet a permis de réaliser une étude complète des deux principales cellules compétentes du métabolisme, afin de déterminer leur activité catalytique dans le processus de glucuronidation des catéchols. Pour commencer, des cellules pulmonaires du hamster chinois ont été générées. Elles ont ensuite été soumises à un processus de transfection à l'aide d'antibiotiques permettant de sélectionner les clones ce qui a donné lieu à une production accrue de protéines actives sur le plan catalytique. Ces protéines sont impliquées dans le processus de glucuronidation de substances toxiques comme les agents cancérigènes, les pesticides et les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Après mesure de la cinétique des activités, le nombre de protéines produites a été défini et l'expression des enzymes recombinantes a été contrôlée. Les clones les plus stables et les plus productifs ont été sélectionnés, stockés et traités en vue d'effectuer des recherches sur la glucuronidation in vitro des catéchols. L'expression ayant démontré sa stabilité dans la durée, les enzymes recombinantes ont été fournies en continu. Elles peuvent également être utilisées pour évaluer la biodisponibilité, le métabolisme des médicaments et la toxicité des médicaments et des produits chimiques ainsi que les interactions entre les médicaments. Par ailleurs, l'expression peut servir à étudier la structure et la fonction de ces protéines membranaires. La capacité des catéchols à induire les enzymes spécifiques est étudiée chez les hépatocytes humains et in vivo chez les rats. Etant donné que les taux métaboliques et les interactions possibles des composés dérivés du catéchol sont prévisibles avant la synthèse, l'expression peut servir à évaluer l'efficacité et l'innocuité des futurs médicaments à base de catéchol, inaugurant ainsi une nouvelle ère dans le domaine du développement et de la découverte de médicaments.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application