Skip to main content

Cost reduction by advanced non-destructive inspection of aeronautical structures

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des essais rigoureux pour de meilleurs avions

En raison de l'accroissement des coûts liés à l'achat de nouveaux avions, de nombreux opérateurs aériens sont obligés d'accroître la durée d'exploitation de leur flotte actuelle. Ce faisant, il devient nécessaire de disposer d'un système d'essai rapide et fiable qui réduit les temps de non-fonctionnement sans porter préjudice aux normes de sécurité essentielles réclamées par les lignes aériennes.

Technologies industrielles

Les essais non destructifs deviennent une priorité pour les lignes aériennes cherchant à réduire les frais opérationnels ainsi que le temps passé au sol par un avion, à l'écart de la circulation. Ces méthodes d'essai doivent valider la sécurité de l'avion, particulièrement lorsque le temps d'exploitation de l'aéronef a été prolongé. Plusieurs approches différentes ont été envisagées pour améliorer les performances et les normes de sécurité des avions. L'une d'entre elles consistait à utiliser des matériaux avancés pour réduire le poids et les frais opérationnels. Récemment, l'industrie aéronautique européenne a développé des systèmes avancés d'essais non destructifs axés sur trois problématiques majeures identifiées au travers des tests de sécurité aérienne. Le premier domaine envisagé concernait la mise en place de méthodes d'inspection fiables pour les avions vieillissants. Le second avait pour objectif le développement d'un système de test presque sans contact pour inspecter la production et le troisième constituait une méthode complète d'inspection sur le terrain des matériaux avancés. Le développement de ces méthodes d'essais non destructifs a impliqué le test de nombreuses procédures allant des études sur le courant de Foucault aux ultrasons laser, en passant par la thermographie, la détection de la corrosion, l'inspection shearographique des composants composite de grande taille et l'évaluation ultrasonique des voilures. Chaque aspect lié aux performances de l'avion a été évalué au travers de quatre missions distinctes, chacune correspondant à un objectif spécifique. Par exemple, la première mission principalement axée sur les techniques relatives au courant de Foucault, s'appuyait sur le fait que ces techniques avaient la capacité potentielle de résoudre des problèmes urgents comme la présence de fissures cachées dans le fuselage. La quatrième était plutôt consacrée aux aspects informatiques et à l'identification des besoins logiciels et matériels spécifiques requis pour les outils de diagnostic employés durant les essais non destructifs. Certaines idées y étaient envisagées comme par exemple combiner les données d'inspection obtenues par thermographie aux rayons X et aux infrarouges avec des données de CAO. Même si d'autres recherches ou travaux de développement sont nécessaires, les résultats obtenus à partir de ces méthodes de validation peuvent déjà être mis en oeuvre et les développeurs sont actuellement à la recherche d'accords de licence.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application