Skip to main content

IDENTIFICATION OF IRRADIATED FOOD

Article Category

Article available in the folowing languages:

Analyse scientifique des aliments irradiés

L'irradiation est une méthode extrêmement efficace pour détruire les contaminants bactériologiques et rallonger la durée de vie des aliments sur les étals. Les rayons X à grande vitesse ou les rayons gamma sont utilisés pour bombarder la viande, par exemple pour tuer les bactéries dangereuses. Bien que cela puisse un jour être le cas, l'irradiation n'a pas encore gagné la confiance des consommateurs.

Santé

Les aliments irradiés suscitent une vive controverse. Les représentants de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont déclaré les aliments irradiés propres à la consommation, alors que d'autres estiment qu'il existe des preuves du contraire. Si ce procédé comporte certains avantages, les consommateurs restent méfiants vis-à-vis des produits irradiés. Afin d'apaiser les inquiétudes des consommateurs, des propositions de lois sont en cours de discussion au sein de la communauté européenne. Leur objectif est d'établir des méthodes fiables d'évaluation des substances alimentaires irradiées. L'irradiation modifie la structure chimique, mais non nucléonique de sorte que les aliments ionisés ne deviennent pas radioactifs durant le processus. Une cinquantaine de laboratoires européens est chargée d'évaluer les méthodes basées sur l'acide désoxyribonucléique (ADN) ainsi que les procédés physiques, chimiques, biologiques et microbiens permettant de tester les aliments irradiés. Ces tests s'attachent également à certains facteurs comme la toxicité potentielle, la valeur nutritionnelle et le potentiel de nouvelle contamination après l'irradiation. Plusieurs méthodes ont été conçues et testées, y compris le test de l'ADN pour passer au crible de grandes quantités d'épices, d'herbes et d'échantillons de volaille. Une méthode de résonance paramagnétique électronique a été développée pour la viande, les arêtes de poisson et la cellulose. Elle s'applique également aux fruits séchés. Une autre méthode de chromatographie gazeuse a été mise au point pour les aliments contenant des lipides. Dans les cas précédents, toutes les recherches ont abouti à des protocoles permettant d'identifier les aliments irradiés, lesquels ont été adoptés par le Comité européen de normalisation. Ces tests devraient permettre de considérablement rassurer les consommateurs sur l'absence d'effets nocifs des aliments irradiés.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application