Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Comprendre le rôle des océans dans le cycle global du carbone

Un réseau européen de trois observatoires permanents de l'océan contribuera à améliorer nos connaissances du cycle global du carbone.

Changement climatique et Environnement

Depuis le début de l'ère industrielle, les océans ont absorbé une bonne moitié des émissions anthropogènes de dioxyde de carbone (CO2), ralentissant ainsi les changements éventuels du climat mondial. Il s'agit à présent de savoir quelle quantité de CO2 les océans peuvent encore absorber et quelles répercussions ce CO2 a sur l'écosystème océanique. Pour répondre à cette question ainsi qu'à bien d'autres, les scientifiques doivent collecter et analyser des données et effectuer des études de modélisation. Malheureusement, les données et en particulier celles concernant le CO2 sont limitées si pas inexistantes. C'est ce qui a motivé le Programme Energie, Environnement et Développement durable à financer le projet ANIMATE qui vise à établir une surveillance semi-permanente du CO2 dans l'Atlantique Nord. Des équipements ont été installés sur trois sites différents pour mesurer la pression partielle du CO2 (pCO2) à proximité de la surface. Ces installations ont permis de collecter des séries temporelles de données très précieuses. Parallèlement, le Programme "Voluntary Ship Observing" (VOS) a permis la collecte de données de surface à des endroits variés. Finalement, le consortium ANIMATE oeuvre à l'obtention d'une image complète du profil vertical du pCO2 en effectuant des mesures en profondeur. Ayant fait la preuve de la faisabilité technique et de la valeur scientifique d'une surveillance permanente du pCO2, les partenaires d'ANIMATE recherchent des financements et des collaborateurs permettant de prolonger la vie du projet. Le réseau est appelé à devenir partie intégrante de la contribution européenne à la surveillance mondiale du carbone.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application