Skip to main content

Integrated optimization of landslide alert systems

Article Category

Article available in the folowing languages:

Étude géologique des lœss

Une étude complète sur les murs de lœss réalisée en Hongrie a dévoilé de nouvelles informations concernant les mécanismes responsables des glissements de terrain.

Changement climatique et Environnement

Les glissements de terrain n'ont rien de nouveau: ils se produisaient dans le passé, se produisent actuellement et se produiront encore à l'avenir. Notre espoir repose désormais sur la mise en œuvre de systèmes d'alerte précoce en vue de limiter les décès et les dégâts matériels provoqués par ces derniers. Tel était l'objectif du projet OASYS financé par le programme Énergie, Environnement et Développement durable. L'institut de recherche géodésique et géophysique de l'Académie des sciences hongroise a examiné le potentiel de glissements de terrain des murs de lœss. Le lœss est un dépôt pulvérulent d'origine éolienne. La haute teneur en particules angulaires des couches de lœss contribue à leur cohésion; cependant, ces dernières sont très sujettes aux glissements de terrain. Afin de déterminer la raison pour laquelle les dépôts de lœss sont si enclins aux glissements de terrain, une équipe de géologues hongrois ont décidé d'étudier les murs de lœss de leur pays. Au cours de leur étude consacrée aux paramètres de géochimiques et sédimentologiques, ils ont découvert le rôle multiple de l'eau dans la vulnérabilité des couches de lœss. L'eau, qu'elle soit sous forme de nappe phréatique, d'eau de retenue, etc., élimine d'une part les particules fines, et d'autre part érode la stabilité des lœss en lessivant les carbonates. En outre, les changements de composition des minéraux du lœss peuvent avoir un effet négatif sur ses propriétés physiques, tels qu'un angle de friction, la cohésion et la porosité. Le résultat final se traduit par un affaiblissement continu des murs de lœss, qui peut à terme mener à une défaillance structurelle et aux glissements de terrain. Ces nouvelles connaissances ont été appliquées par l'institut de recherche géodésique et géophysique dans des sites du Sud de la Hongrie; elles ont également été partagées avec le consortium du projet OASYS.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application