Skip to main content

Using genetics to improve the quality and safety of sheep products

Article Category

Article available in the folowing languages:

Produits ovins de meilleure qualité

La biotechnologie et la génétique moderne offrent aux scientifiques de nouveaux outils plus performants leur permettant d'améliorer la qualité et la sécurité générales de la chaîne alimentaire.

Santé

Le projet GENESHEEPSAFETY financé par la CE s'est penché sur l'utilisation de la génétique en vue d'améliorer la qualité et la sécurité alimentaires de la chaîne de production ovine. L'analyse génétique a été réalisée en vue d'identifier les traits génétiques liés à des phénotypes spécifiques, dans l'objectif de les reproduire chez les descendances futures des ovins. L'INRA, partenaire du projet, s'est penché sur la production laitière des moutons de race Lacaune et Manech. Les chercheurs ont tenté de déterminer des locus de caractère quantitatif (QTL) dans l'ADN lié à des traits spécifiques et ainsi transmis à la descendance. Au total, neuf traits ont été examinés, dont la production laitière (MY pour milk yield), le rendement en matière grasse (FY pour fat yield), le rendement en protéines (PY pour protein yield), la teneur en lipides (FC pour fat content) et la teneur en protéines (PC pour protein content). Cette étude a donné lieu à un total de 11 QTL pour un certain nombre de différents traits sous observation. Cela ouvre de nouvelles voies de recherche pour les experts en élevage animal. L'objectif global consiste à «enrichir» les lignées grâce à ces QTL spécifiques pouvant déterminer les phénotypes désirables à chaque fois, donnant ainsi naissance à des familles d'ovins pouvant produire des produits de grande qualité.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application