Skip to main content

Case-only study on the interaction of diet and genetic predisposition in the occurrence of breast cancer in young women.

Article Category

Article available in the folowing languages:

Alimentation et cancer du sein

Le facteur génétique constitue l'un des éléments essentiels influençant l'apparition du cancer du sein. Cette prédisposition génétique n'est pourtant pas le seul facteur déterminant.

Santé

Le mode de vie est connu pour jouer un rôle important dans l'incidence du cancer du sein en particulier pour les jeunes femmes. L'Union européenne a financé le projet CASE-ONLY STUDY (C.O.S) axé sur l'analyse des effets de l'alimentation sur l'apparition du cancer du sein. L'étude a été réalisée sur près de 5000 patientes atteintes d'un cancer du sein diagnostiqué avant 40 ans. L'étude a examiné l'interaction entre les gènes de susceptibilité du cancer du sein BRCA 1 et BRCA2 et les habitudes alimentaires. On sait depuis longtemps qu'une mutation peut augmenter le risque de cancer du sein pour les personnes possédant ces gènes. La réduction de ce risque est une tâche difficile et pour beaucoup de patientes, elle implique une mastectomie bilatérale prophylactique et une ovariectomie. L'étude a révélé que les habitudes alimentaires peuvent vraiment jouer un rôle dans la réduction du risque associé aux mutations des gènes BRCA. Un apport supplémentaire en légumes crucifères comme le brocoli, le chou, le chou-fleur et les choux de Bruxelles peut être bénéfique. Des effets préventifs similaires ont été montrés en éliminant le lait de vache de l'alimentation.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application