Skip to main content

The resource network facilitating qhse development for sustainable energy industry - part 2

Article Category

Article available in the folowing languages:

Relayer les certificats de durabilité du secteur offshore

Un dialogue entre parties prenantes a été encouragé par une initiative de recherche soutenue par l'UE, dans le but de réunir des acteurs importants du secteur de l'énergie offshore.

Énergie

TRENDS-2 est le nom attribué à une initiative soutenue par l'UE et qui réunit des acteurs du secteur et d'autres parties prenantes afin de permettre la mise au point d'un approvisionnement énergétique durable, propre, sûr et sécurisé dans l'UE. Grâce au développement de ce réseau, des acteurs importants peuvent fournir au secteur du forage des normes et des objectifs, afin de rendre l'approvisionnement énergétique européen plus respectueux de l'environnement tant à présent qu'à l'avenir. Les équipes du projet TRENDS-2 ont organisé une réunion du secteur offshore européen afin de permettre le dialogue entre les parties prenantes. Outre l'objectif de permettre d'établir des contacts, cette réunion visait essentiellement à améliorer le caractère durable et compétitif de l'approvisionnement énergétique à partir des eaux européennes. Les discussions ont aussi porté sur la possibilité d'appliquer les nouvelles découvertes du domaine de l'approvisionnement en pétrole et en gaz offshore aux sources d'énergie renouvelables. Les principales priorités du secteur ont été identifiées. Notamment l'optimisation de la production à partir des champs pétroliers et gaziers existants, et le démantèlement des plates-formes et pipelines existants en fin de période de vie active. Parmi les principaux autres thèmes abordés, citons l'exploitation des champs arctiques et en eaux profondes, le développement de l'énergie oléo-motrice, l'amélioration des approvisionnements basés sur l'énergie éolienne offshore et l'utilisation de réservoirs abandonnés pour le stockage du dioxyde de carbone libéré par la combustion des carburants fossiles. La réunion semble avoir eu un résultat majeur; à savoir la nécessité d'améliorer les communications. Des recommandations à ce sujet ont été formulées. Citons notamment l'identification de nouveaux modes d'établissement de processus formels de partage de bonnes pratiques, ainsi que la multiplication des études de cas concernant les bénéfices commerciaux d'un dialogue efficace entre parties prenantes. La possibilité de mettre au point un modèle définissant une approche pour des accords de collaboration réussis susceptible d'améliorer et d'élargir la contribution des partenaires a aussi été envisagée.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application