Skip to main content

Ultrafast control of quantum systems by strong laser fields

Article Category

Article available in the folowing languages:

Innovation et formation en matière de dynamique quantique ultrarapide

Une initiative financée par l'UE forme de jeunes chercheurs dans les techniques de pointe pour la manipulation ultrarapide d'atomes et de molécules, à l'aide de fortes impulsions laser femtosecondes. Le consortium du projet, constitué d'universités et d'entreprises européennes, représente le summum de la recherche dans ce domaine riche d'une large gamme d'applications.

Technologies industrielles

L'utilisation de fortes impulsions laser femtosecondes (durée de l'ordre de 10−15 nanosecondes) ouvre de nouvelles perspectives pour contrôler la dynamique quantique via des mécanismes physiques autrement inaccessibles. Ces nouvelles méthodes exigent cependant de mettre au point des sources originales et polyvalentes d'ultraviolets (UV) et d'ultraviolets du vide (UVV) avec d'importantes possibilités de mise en forme. Le projet Fastquast («Ultrafast control of quantum systems by strong laser fields») a regroupé de grands experts d'Europe afin de faire progresser la recherche et la formation dans ce domaine. Avec 18 doctorants et 6 jeunes chercheurs post-doctorants, il prépare la nouvelle génération d'innovateurs et définit les nouveaux principes de contrôle de la dynamique quantique à l'aide de champs forts mis en forme. L'initiative comprend plusieurs ateliers spécialisés ainsi que plusieurs mini-universités et ateliers ciblant les principes de base et avancés du contrôle quantique. La recherche et l'expérimentation porteront sur la dynamique de paquets d'ondes d'électrons et de noyaux, sur les principes du contrôle cohérent de champs forts par impulsions formées, sur la mesure et la stabilisation d'atomes et de molécules refroidis, et sur le traitement ultrarapide de l'information. Outre la formation scientifique et technique, le projet a également tenu des sessions pour mettre en place les compétences complémentaires des jeunes chercheurs sur des points comme la gestion, la présentation et la planification de projet. Avec la participation de 10 universités et 3 entreprises, le réseau représente les acteurs majeurs du domaine de l'interaction femtoseconde lumière-matière en Europe. L'initiative continuera de faire progresser la formation et la recherche dans ce domaine, et à bâtir des relations de collaboration qui survivront au projet, dont la fin est prévue en septembre 2012.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application