Skip to main content

European Research Infrastructures for Nuclear Data Applications

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le soutien à la gestion des déchets nucléaires

Alors que le monde se tourne de plus en plus vers des alternatives au combustible fossile, l'énergie nucléaire a un rôle important à jouer. Un consortium européen a amélioré les perspectives en fournissant les données nécessaires pour réduire les déchets radioactifs à longue période.

Changement climatique et Environnement

Des réacteurs de la 4e génération dont le déploiement est prévu entre 2020 et 2030 comportent six concepts de pointe. Ils incarnent la technologie pour la durabilité, l'économie, la sécurité, la fiabilité et la résistance à la prolifération. Un pilier important de tous ces éléments consiste à traiter efficacement les déchets radioactifs. La transmutation ou la transformation des sources de radioactivité à longue période en matériaux stables ou à courte période constitue un aspect important. Cela doit améliorer la durabilité des futurs réacteurs nucléaires mais doit également réduire la radiotoxicité des stocks de déchets actuels. Une évaluation et un développement précis des technologies adéquates ne peuvent être réalisés qu'avec une base de données nucléaire fiable. Le projet ERINDA («European research infrastructures for nuclear data applications»), financé par l'UE, a créé un réseau d'installations et d'experts pour fournir les informations nécessaires. La technologie des faisceaux de neutrons se trouve au centre de la recherche au niveau de la transmutation des déchets radioactifs. Le consortium ERINDA a rassemblé d'incroyables installations de données de neutrons en Europe qui ont généreusement partagé leur très précieux temps de faisceau. L'objectif était de créer les ensembles de données nécessaires pour développer des simulations réalistes prédisant les conditions d'utilisation des systèmes de réacteur innovants. L'accès transnational rendu possible par le financement du consortium ERINDA a permis 3 000 heures de temps de faisceau dans 26 expériences. La participation des étudiants en doctorat et post-doctorat a été fortement encouragée. Un total supplémentaire de 16 visites à court terme pour un total de 106 semaines de durée a offert aux scientifiques l'opportunité d'échanger des idées et des ressources dans les instituts du consortium. La coordination des recherches sur les mesures des données nucléaires accélère le développement des bases de données requises pour des modèles plus précis de réacteurs nucléaires. Les résultats du projet ERINDA ont déjà amélioré la simulation du processus de fission nucléaire pour une gamme complète de nucléides cibles et d'énergies. Cela donnera ensuite lieu à un développement plus rapide des technologies pour améliorer la gestion des déchets nucléaires et la sécurité du réacteur nucléaire pour tous.

Mots‑clés

Nucléaire, gestion des déchets nucléaires, énergie nucléaire, déchets radioactifs, radioactivité à longue période, réacteurs nucléaires, radio-toxicité, données nucléaires, transmutation, données neutroniques, réacteurs, sécurité réacteur

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application