Skip to main content

Optimization of Radiation Protection of Medical Staff

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une meilleure protection radiologique du personnel médical

Les tabliers en plomb que portent les radiologues ne protègent pas leurs mains ni leurs yeux. Des chercheurs financés par l''UE conduisent une étude approfondie de l''exposition aux rayonnements dans les hôpitaux européens, en vue de proposer de nouveaux équipements et recommandations.

Technologies industrielles

L''imagerie par rayonnements utilisée en radiologie d''intervention et en médecine nucléaire apporte aux médecins des méthodes non invasives pour le diagnostic et le traitement de maladies, évitant des opérations complexes. Le projet CONRAD («A coordinated network for radiation dosimetry») du sixième programme-cadre (6e PC) a démontré que les parties du corps non couvertes par la protection recevaient de fortes doses de rayonnements. En outre, il a souligné l''absence d''analyse systématique de l''exposition du personnel de radiologie d''intervention et de médecine nucléaire. Le projet ORAMED («Optimization of radiation protection of medical staff») financé par l''UE a donc évalué l''exposition des yeux en radiologie d''intervention et des mains en médecine nucléaire, ainsi que le fonctionnement des dosimètres actifs personnels qui étaient disponibles. La plupart de ces dosimètres destinés aux yeux manquent d''efficacité pour détecter les faibles énergies, et aucun n''est conçu pour les impulsions de rayonnements. Le projet ORAMED a donc conduit une campagne de mesure de l''exposition en radiologie d''intervention et en médecine nucléaire dans des hôpitaux d''Europe. L''analyse des données des sujets a été complétée par des simulations informatisées afin de déterminer les paramètres les plus importants de l''exposition des yeux et des extrémités. Les chercheurs ont étudié les doses reçues par le personnel de soins ainsi que les facteurs influençant l''exposition aux rayonnements. Ils ont mis au point et commercialisé un nouveau dosimètre personnel pour l''exposition des yeux en radiologie d''intervention. L''analyse détaillée de l''exposition des mains pendant les interventions de médecine nucléaire a conduit à la rédaction de directives pratiques et de recommandations pour la mise en place d''un suivi de routine. En outre, les tests quantitatifs des dosimètres actifs personnels dans des conditions cliniques réelles (à champs pulsés), ont pour la première fois permis de rédiger les directives informées pour leur utilisation. Les résultats d''ORAMED ont notablement amélioré la sécurité du personnel médical en radiologie d''intervention et en médecine nucléaire. En évaluant mieux l''exposition des extrémités et les principaux facteurs causatifs, les scientifiques ont pu mettre au point un dosimètre personnel plus perfectionné pour les yeux, et rédiger des recommandations pour une utilisation plus sûre en médecine nucléaire. ORAMED a donc comblé une importante lacune dans la protection aux rayonnements, apportant des connaissances susceptibles d''améliorer la protection du personnel de santé.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application