Skip to main content

Biorefinery Training Platform:
Bacterial Factories for Sustainable Chemical and Drug Production

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une formation sur les procédés des bioraffineries

Un programme de doctorat mis en place au sein de l’UE a formé 14 chercheurs à la mise en place d'une approche biologique en vue de produire des produits chimiques et des carburants. Ces jeunes chercheurs sont désormais prêts à mener l’Europe, et le monde, sur la voie des processus de bioraffinerie de demain.

Technologies industrielles

Les raffineries préparent et transforment le pétrole brut en carburants, produits chimiques et autres produits tels que l’essence, le diesel et les huiles. Les bioraffineries exploitent la biomasse que, à l’instar des raffineries traditionnelles, elles transforment en produits chimiques et carburants. Les raffineries pétrolières sont vouées à disparaître au profit des procédés exploités par les bioraffineries. Toutefois, des améliorations scientifiques, technologiques et industrielles sont nécessaires. Le projet BACTORY (Biorefinery training platform: Bacterial factories for sustainable chemical and drug production) financé par l’UE a mis au point un programme de doctorat visant à offrir aux jeunes chercheurs les compétences scientifiques et professionnelles qui leur permettront d’installer les bioraffineries de demain en Europe. Pour ce faire, le programme pluridisciplinaire de 3 ans a intégré les recherches actuelles dans les domaines concernés aux activités industrielles et aux plans de production. Le premier cursus des étudiants du projet BACTORY a débuté le 1er mai 2013. Le programme scientifique se composait d’activités de recherches dans trois secteurs: la découverte de nouvelles séquences de biosynthèse; l’ingénierie métabolique pour la création d’usines de cellules microbiennes; et le développement de méthodes de production efficaces. Six projets de recherche ont été effectués dans le domaine de la découverte et trois dans le secteur de l’ingénierie métabolique. Cinq projets portaient sur la production. Les projets de recherche isolés ont été définis en collaboration étroite avec les partenaires industriels afin d’en garantir la pertinence pour le secteur. Le programme de doctorat prévoyait la participation à des cours visant à approfondir les compétences scientifiques des étudiants et leurs connaissances des possibilités professionnelles. La formation a également favorisé la collaboration avec des partenaires industriels, qu'il s’agisse de petites start-ups ou de multinationales spécialisées dans les produits chimiques. La prise en compte des perspectives et des exigences industrielles a permis de créer des liens entre l’université et l’industrie. Tous les 14 étudiants en doctorat qui ont pris part au programme BACTORY ont défendu leur thèse avec fruit. Après un cycle de 3 ans, les jeunes chercheurs sont désormais prêts à devenir des scientifiques, des technologues et des entrepreneurs de renom. Ils contribueront à la mise en place des infrastructures et des activités des bioraffineries de demain en Europe et ailleurs.

Mots‑clés

Bioraffinerie, programme de doctorat, raffineries, BACTORY, production de produits chimiques et de médicaments

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application