Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des vaccins personnalisés contre le glioblastome

Le glioblastome est le type de cancer du cerveau le plus agressif. Il présente un taux de survie très faible lorsqu'il est traité avec une thérapie conventionnelle. Les options pour traiter ce type de cancer sont limitées et il faut donc mener des efforts concertés pour mettre au point de nouvelles thérapies.

Santé

Les thérapies anticancéreuses actuellement disponibles n'affectent la progression de la tumeur que de façon temporaire, et s'accompagnent d'importants effets secondaires. La vaccination contre le cancer est apparue comme un concept thérapeutique alternatif visant à stimuler le système immunitaire du patient contre cette maladie. Les lymphocytes T activés sont capables de reconnaître de façon spécifique les cellules tumorales et de les détruire. Bien que personnalisées, les approches antérieures ne tenaient généralement pas compte des caractéristiques propres à la tumeur de chaque patient. Les scientifiques du projet GAPVAC, financé par l'UE, ont décidé d'aller plus loin dans cette personnalisation en mettant au point des vaccins anticancéreux à base de peptides spécifiques à la maladie de chaque patient. L'objectif était d'améliorer le traitement du patient grâce à une approche d'immunothérapie guidée à l'aide de biomarqueurs. Au cours d'un essai clinique, des patients atteints d'un glioblastome ont été immunisés avec deux types de vaccins personnalisés de façon active (APVAC), adaptés au profil génomique et péptidomique de la tumeur de chaque patient. Le premier type d'APVAC, sélectionné individuellement pour chaque patient dans une banque préconstituée, comprenait des peptides associés à la tumeur et fréquemment surexprimés dans le tissu du glioblastome. Le deuxième type de vaccin était quant à lui basé sur des antigènes (mutés dans la plupart des cas) propres à la tumeur du patient. Ceux-ci devaient être synthétisés de novo pour chaque patient. Avant la vaccination, les patients ont subi une analyse du peptidome, du transcriptome et d'immunogénicité pour produire un ensemble complet de biomarqueurs qui ont facilité la mise au point de ces deux vaccins, complètement personnalisés pour chaque patient. La conception et la fabrication du vaccin ont été couronnées de succès dans quasiment tous les cas, démontrant la faisabilité de cette approche hautement personnalisée. Cette stratégie de traitement à deux piliers a été bien tolérée, ce qui démontre le bon profil d'innocuité des vaccins. Plus de 90% des patients analysés ont généré des réponses immunitaires persistantes induites par l'APVAC, dont des réponses des lymphocytes T CD8 et CD4. Les effets cliniques à long terme de l'immunothérapie contre le cancer ne font qu'émerger, mais l'approche de pointe de GAPVAC, reposant sur une personnalisation active guidée par biomarqueur, élargira les options thérapeutiques contre le glioblastome. L'établissement des profils d'innocuité et de faisabilité de cet essai a ouvert la voie à la conception de thérapies uniques basées sur des informations moléculaires propres au patient.

Mots‑clés

Glioblastome, GAPVAC, peptide, biomarqueur, activement personnalisé, vaccins

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application