Skip to main content

Child Advanced Safety Project for European Roads

Article Category

Article available in the folowing languages:

Mieux protéger nos enfants sur les routes d'Europe

Des chercheurs européens ont travaillé sur les moyens de diminuer le nombre d''enfants blessés ou tués sur les routes d''Europe.

Technologies industrielles

Le projet CASPER («Child advanced safety project for European roads») a montré qu''une approche exhaustive permettant d''accroître la sécurité des enfants sur la route devait intégrer la réglementation publique, l''éducation des usagers de la route, l''infrastructure routière, la compatibilité des différents véhicules et bien sûr les dispositifs de sécurité active, passive ou tertiaire (mise en place des secours). Les partenaires du projet ont abordé ces questions qui avaient déjà été étudiées dans d''autres projets mais sans prendre en compte les particularités de l''enfant (comme par exemple des études sur des passagers adultes, la biomécanique, la tolérance aux blessures, les mannequins, la modélisation du corps humain ou les simulations virtuelles). Il n''est donc guère surprenant que les données biomécaniques pédiatriques ne soient que fragmentaires et que les règlementations, procédures d''essais et normes appliquées aux enfants ne soient basées que sur la mise à l''échelle de données obtenues sur l''adulte. C''est dans ce contexte et pour pallier à d''autres insuffisances que les partenaires du projet CASPER ont voulu améliorer la sécurité des enfants en axant leurs travaux sur le développement d''outils innovants permettant aux fabricants de systèmes de retenue pour les enfants (CRS, pour child restraint système) de mieux développer et tester leurs produits. Les chercheurs ont également analysé les raisons et les conséquences d''une mauvaise utilisation de ces systèmes de retenue et les différentes modalités du transport d''enfants. Mobilisant un panel important de scientifiques et d''experts dans le domaine de la sécurité passive des enfants, les 15 partenaires du projet CASPER, réunissant pas moins de 7 pays différents, ont commencé par utiliser les données existantes relatives aux blessures d''enfants et tenté de combler les lacunes quand cela était possible. Ces travaux ont identifié un certain nombre de problèmes graves concernant le transport des enfants dont celui de l''utilisation actuelle de certains systèmes de retenue par le personnel soignant. Parmi les résultats particulièrement significatifs de ce projet, on peut citer par exemple le développement et la validation d''un capteur abdominal placé sur les mannequins pédiatriques ou la mise à jour de l''ensemble des paramètres des différentes lésions pédiatriques basé sur la reconstruction d''accidents corporels. Ce dernier sera par ailleurs publié et intégré dans les procédures d''essais. Le projet CASPER financé par l''UE a ainsi permis d''importants progrès dans le domaine du transport et la sécurité des enfants, que ce soit par l''harmonisation des données et des protocoles régissant leur archivage ou par la proposition de nouveaux paramètres de protection devant être employés dans les procédures d''essais. La mise en place des différentes avancées identifiées par le projet permettront sans aucun doute de faire baisser le nombre d''enfants blessés ou tués lors de leur déplacement sur les routes d''Europe.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application