Skip to main content

Economic Nationalism and the European Union: The case of the automobile industry

Article Category

Article available in the folowing languages:

L'économie et le nationalisme européens

Certaines pratiques visant à établir, renforcer et préserver l'économie européenne dans le cadre des marchés mondiaux suscitent le débat. Grâce au financement européen, les chercheurs ont pu explorer ce rapport entre l'économie et le nationalisme.

Changement climatique et Environnement

En Europe, le nationalisme économique fait des émules. Les chercheurs ont donc passé en revue les nouvelles perspectives au-delà des concepts conventionnels. D'autres privilégient une notion plus vaste du patriotisme économique, à savoir ce besoin qu'ont les consommateurs et les organismes publics ou privés à maintenir l'emploi et les capitaux au sein de leur pays. Le projet ECONAT («Economic nationalism and the European Union: The case of the automobile industry») passe en revue ces approches pour cartographier systématiquement cette discipline. Les activités du projet ont porté sur la hausse du patriotisme économique européen. Les chercheurs se sont ainsi basés sur l'industrie automobile. Ils se sont demandé si la progression constatée dans ce secteur en particulier était due à une concurrence interne entre les filiales américaines, asiatiques et européennes d'une même multinationale. Les scientifiques ont envisagé le nationalisme économique sur le plan des relations industrielles. Ils ont exploré le fonctionnement des comités d'entreprise européens, ces organismes qui représentent les employées européens au sein d'une entreprise, dans les multinationales de l'automobile. Les résultats ont été publiés dans un journal européen majeur. Les efforts ultérieurs ont permis d'élargir la notion de «européanisme économique». Le but était d'analyser la croissance des outils de marketing et de publicité afin de promouvoir le nationalisme économique. Les efforts visaient l'examen des arguments du modèle social européen. En 2013, un atelier a été organisé afin de compléter les conclusions. Un deuxième atelier a permis de rassembler les résultats et d'analyser la question du nationalisme économique. Il a aussi étudié les variations à long terme des rapports entre le nationalisme économique et les autres types de culture économique. ECONAT a mis à la portée du monde universitaire et de la recherche une étude complète du nationalisme économique sous ses différentes formes. Les résultats sont les plus systématiques à ce jour. Le projet espère combler l'écart entre les études historiques et modernes dans ce domaine.

Mots‑clés

Économie, nationalisme, économie européenne, nationalisme économique, patriotisme économique, industrie automobile, rapports industriels, modèle social européen, nationalité économique, cultures économiques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application