Skip to main content

Shearwaters' Olfaction: a comparative study of sensory ecology in the Mediterranean Sea and Atlantic Ocean

Article Category

Article available in the folowing languages:

L'odorat comme boussole chez les oiseaux marins

Des chercheurs ont réussi à montrer que les oiseaux marins comme les pétrels se servent de leur odorat pour trouver leurs sources d'alimentation, leurs partenaires et leur chemin. Cependant, on sait peu de choses sur la manière exacte dont fonctionne cette navigation olfactive.

Changement climatique et Environnement

Le projet SOMA financé par l'UE a entrepris d'étudier le puffin cendré (Calonectris diomedea) pour mieux comprendre comment il répond aux indices olfactifs. Le puffin cendré a été choisi à cause de sa présence importante. Les chercheurs ont d'abord testé la capacité des oiseaux à trouver de la nourriture grâce à une substance nommée sulfure de diméthyle (SDM), qui est un composant chimique présent dans l'air autour des zones de l'océan riches en nourriture. En conditions de laboratoires et en conditions naturelles, ils ont pu observer que les oiseaux étaient attirés par l'odeur du SDM. Au cours d'une autre expérience, les chercheurs ont bloqué l'odorat des oiseaux et testé s'ils étaient capables de retrouver leur chemin la nuit. Ils ont observé que les oiseaux attendaient le retour du jour lorsque leur odorat était bloqué, mais qu'ils parvenaient sinon à retrouver leur chemin de nuit. Ces deux expériences ont souligné le rôle important de l'odorat dans les activités quotidiennes des pétrels et autres oiseaux marins.

Mots‑clés

Oiseaux marins, odorat, sources d'alimentation, navigation olfactive, puffin cendré, sulfure de diméthyle

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application