Skip to main content

The role of the Calcium Sensing Receptor (CaSR) in health and disease, implications for translational medicine

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les différents visages du récepteur-détecteur de calcium

Des chercheurs européens ont défini le rôle du récepteur-détecteur de calcium (CaSR) dans la suppression et la promotion de la tumorigenèse et dans le maintien de la pression artérielle. Des chercheurs en début de carrière (CDC) ont également développé un modèle pour la signalisation de CaSR.

Santé

Le calcium est un des agents de signalisation les plus versatiles et largement utilisés dans les cellules des mammifères. Les troubles au niveau de la signalisation du calcium sont communs pour de nombreuses maladies humaines. Le CaSR est exprimé à plusieurs niveaux et sert non seulement de régulateur à l'homéostasie du calcium systémique mais également à la prolifération, la différenciation et la mort cellulaire. De plus, une fonction de CaSR défectueuse est une caractéristique de plusieurs conditions comme l'inflammation, les maladies cardiovasculaires et le cancer. Pour mieux comprendre le rôle de CaSR dans la maladie, des scientifiques du réseau de formation initiale MULTIFACETED CASR (The role of the calcium-sensing receptor (CaSR) in health and disease, implications for translational medicine), financé par l'UE, ont généré un modèle de biologie des systèmes pour étudier la signalisation dépendante de CaSR. Les travaux se sont concentrés sur la prolifération et la différenciation dans les cellules cancéreuses du côlon, parathyroïdiennes, et du sein, ainsi que sur le rôle de CaSR dans la calcification vasculaire. Les chercheurs ont développé des lignées cellulaires qui ont exprimé l'hormone parathyroïdienne (PTH) et CaSR de manière stable. Ces outils cellulaires les ont aidés à étudier les processus biologiques qui régulent la sécrétion de PTH et la tumorigenèse parathyroïdienne. Des lignées cellulaires supplémentaires avec des capteurs de calcium fluorescents ont facilité la sélection de médicaments qui agissaient sur les voies de signalisation de CaSR. Des résultats de projet ont démontré que CaSR influençait la différenciation, la prolifération et l'apoptose des cellules du cancer du côlon, alors que la perte de l'expression de CaSR a entraîné le développement d'une tumeur du côlon. Ces observations indiquaient que le CaSR agissait comme suppresseur de tumeur dans les tumeurs colorectales et les interventions renforçant l'expression du récepteur pourraient avoir une valeur thérapeutique. Des renseignements sur l'expression de CaSR dans le cancer du côlon ont permis de comprendre la méthylation de l'ADN et les microARN comme les principaux mécanismes de son silençage pendant la tumorigenèse. Par contre, le CaSR a un rôle oncogénique dans le cancer du sein et sa surexpression a été associée à de nombreuses métastases dans les os. En utilisant des souris d'inhibition de CaSR pour des tissus spécifiques, les chercheurs ont validé son rôle dans le maintien de la pression artérielle. Cette découverte a souligné la possibilité d'utiliser des médicaments à base de CaSR pour le contrôle de la pression artérielle. Dans l'ensemble, les résultats de l'étude MULTIFACETED CaSR, en plus des connaissances fondamentales acquises, ont ouvert la voie à de nouvelles méthodes thérapeutiques contre les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Mots‑clés

Récepteur-détecteur de calcium, hormone parathyroïdienne, maladie cardiovasculaire, cancer du côlon, cancer du sein, suppresseur de tumeur, oncogène

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application