Skip to main content

Molecular Host Templates for Nanoelectronic Functional Guests

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des nanostructures 3D qui s'assemblent toutes seules

Jusqu'à récemment, le domaine des complexes moléculaires auto-assemblés s'est largement concentré sur les complexes monocouches. Des scientifiques financés par l'UE ont fait la démonstration d'un assemblage contrôlé de structures 3D complexes pour de futurs nanodispositifs.

Technologies industrielles

L'auto-assemblage de molécules dû à des forces d'attraction entre sous-unités est un phénomène couramment observé dans la nature. C'est notamment le cas de la membrane phospholipide cellulaire et du repliement complexe en trois dimensions des protéines. C'est notamment le cas de la membrane phospholipide cellulaire et du repliement complexe en trois dimensions des protéines. Dans le cadre du projet TEMPLATES («Molecular host templates for nanoelectronic functional guests»), des scientifiques financés par l'UE ont fait progresser l'état actuel des connaissances dans le domaine avec l'auto-assemblage moléculaire contrôlé électrochimiquement d'architectures tridimensionnelles. En exploitant des interfaces électrifiées solide-liquide, les chercheurs ont créé des structures comportant des pores ouverts, des pores remplis et des architectures plus complexes. Les monocouches hexagonales de nitrure de bore cultivées sur des substrats de métaux de transition tels que le rhodium suscitent de plus en plus d'intérêt en tant que modèles potentiels pour une utilisation dans des nanodispositifs. Le projet a développé un mécanisme de contrôle unique qui permet un changement dans la nanostructure monocouche qui pourrait servir de modèle pour un auto-assemblage moléculaire en nanoélectronique et pour les dispositifs de capteur. En plus des résultats scientifiques obtenus, le projet TEMPLATES a été un élément clé dans le lancement de la carrière d'un chercheur. Ce dernier développe maintenant sa recherche de manière indépendante sur un poste de six ans à l'université de technologie de Vienne. Amener des composants moléculaires à se rassembler pour former de nouvelles nanostructures dans des nanodispositifs constitue l'approche de fabrication ascendante la plus prometteuse qui existe. Les scientifiques du projet TEMPLATES ont fait progresser l'état actuel des connaissances et des capacités en faisant la démonstration de l'auto-assemblage contrôlé électrochimiquement d'architectures 3D complexes.

Mots‑clés

Moléculaire, auto-assemblage, contrôle électrochimique, 3D, nitrure de bore, monocouches, modèles, nanodispositifs

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application