Skip to main content

Ensuring the Integrity of the European food chain

Article Category

Article available in the folowing languages:

Les autorités européennes de contrôle et l’industrie alimentaire sont habilitées à lutter contre la fraude alimentaire

De nouveaux outils et ressources ont été développés pour aider les producteurs alimentaires européens à repérer les produits de contrefaçon et la fraude alimentaires dans le monde entier. Ils ajouteront de la valeur aux produits européens et contribueront à protéger les consommateurs tant en Europe qu’à l’étranger.

Technologies industrielles
Alimentation et Ressources naturelles
Santé

Les normes alimentaires élevées de l’Europe sont compromises en raison des fraudes et de la contrefaçon dans l’industrie alimentaire. Le projet FOODINTEGRITY (Ensuring the Integrity of the European food chain), financé par l’UE, encourage la transparence alimentaire et propose de meilleures normes pour réduire au minimum la fraude alimentaire et assurer l’intégrité de la chaîne d’approvisionnement. «Nous avons recours à des techniques avancées comme la spectroscopie RMN, la spectrométrie de masse à haute résolution et le séquençage de nouvelle génération associées à une analyse avancée du big data pour atteindre les objectifs du projet», déclare James Donarski, responsable de l’authenticité alimentaire chez Fera Science Ltd, la société britannique qui coordonne ce projet. Des stratégies high-tech pour identifier la fraude alimentaire Les chercheurs utilisent des outils comme l’expertise comptable judiciaire et les pistes de vérification sur papier pour identifier les problèmes de fraude, ainsi que les sciences sociales pour déterminer l’impact de la fraude alimentaire sur les consommateurs. Ils étudient les pratiques d’authenticité des aliments afin de déterminer l’orientation des prochains travaux à mettre en œuvre. «Nous améliorons le partage des données liées à la fraude alimentaire en fournissant des méthodes et des outils qui répondront à la fois aux dispositions de la loi et aux besoins de l’industrie», a déclaré le Dr Donarski. Le projet fournit des capacités de pointe pour détecter la fraude et met en place un groupe d’experts pour informer les plateformes de parties prenantes de haut niveau sur les questions de fraude alimentaire. «Nous avons mis au point des méthodes et des systèmes de vérification pour trois produits alimentaires significativement affectés par l’adultération et la fraude, à savoir l’huile d’olive, les spiritueux et les fruits de mer», révèle le Dr Donarski. Éliminer l’activité frauduleuse à la racine Le consortium développe actuellement plusieurs systèmes d’alerte précoce aptes à détecter la fraude de façon proactive et rentable. «Ces systèmes peuvent alerter les fournisseurs et les détaillants sur les problèmes émergents dans le monde entier et les aider à introduire des procédures d’atténuation avant qu’une crise n’éclate», explique le Dr Donarski. Un tel système détecte des anomalies comme les changements soudains de prix, les problèmes socio-économiques et/ou les changements climatiques qui offrent des opportunités lucratives aux fraudeurs. «Une étude rétrospective du scandale de la viande de cheval, par exemple, a montré que ce système aurait détecté des anomalies dans les prix du commerce et de la viande trois à sept mois avant la découverte du scandale», souligne le Dr Donarski. D’autres systèmes permettent de surveiller les journaux en ligne, les actualités et les revues médicales dans plus de 60 langues différentes et d’identifier les problèmes qui apparaissent dans le monde entier. Un autre système est conçu pour prédire le type de fraude alimentaire sur la base de documents historiques. «Avec des informations clés comme le type du produit et son pays d’origine, il est possible de prédire de manière fiable le type de fraude auquel nous devrions nous attendre», ajoute le Dr Donarski. Un éventail de nouveaux outils et ressources FOODINTEGRITY finalise actuellement une base de connaissances open source conviviale sur les méthodes de détection d’authenticité/de fraude. Il comprend l’évaluation de méthodes rapides pour une application dans l’industrie basée sur les technologies XRF, d’imagerie hyperspectrale, de spectroscopie de dégradation induite par laser, NIRS et Raman. Le projet mène également des recherches de pointe comme l’authentification d’aliments complexes à l’aide de signatures protéiques, l’utilisation de microcapteurs et de plateformes TIC pour assurer l’authentification sur place des aliments haut de gamme et l’utilisation de smartphones pour détecter les substitutions. Le projet a également produit une étude menée auprès des consommateurs chinois sur la façon dont ils perçoivent et achètent les produits alimentaires européens, ainsi que des recommandations pour les produits de commercialisation de l’industrie européenne auprès des consommateurs chinois. FOODINTEGRITY améliorera sans aucun doute la compétitivité de l’industrie alimentaire et la confiance des consommateurs. Il contribuera à un système alimentaire plus responsable pour ce qui concerne l’éthique, la transparence et la responsabilité. Il mettra en place des méthodes, des systèmes et des processus qui assureront la qualité, l’authenticité et la sécurité de la chaîne alimentaire, ce qui renforcera le secteur agroalimentaire européen dans son ensemble.

Mots‑clés

ALIMENTATION, fraude alimentaire, transparence alimentaire, poisson mal étiqueté, huile d’olive

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application