Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Regarder "le Tour" à partir de l'espace: les coureurs suivis par satellite

Grâce à EGNOS, le système européen de navigation par recouvrement géostationnaire, la position et la vitesse de chaque cycliste participant au Tour de France peuvent désormais être suivies en temps réel. La cinquième étape du Tour de France, entre Chambord et Montargis, a ég...

Grâce à EGNOS, le système européen de navigation par recouvrement géostationnaire, la position et la vitesse de chaque cycliste participant au Tour de France peuvent désormais être suivies en temps réel. La cinquième étape du Tour de France, entre Chambord et Montargis, a également été l'occasion d'une nouvelle première pour l'Agence spatiale européenne (ASE) et la navigation satellitaire; cette innovation fait suite aux tests effectués l'année dernière lors de l'épreuve contre la montre à l'Alpe d'Huez. Cette nouvelle approche de la compétition est rendue possible grâce à l'exploitation des données transmises par les satellites géostationnaires d'EGNOS. Le système permet aux utilisateurs de voir à tout moment la position de chaque concurrent et son évolution dans la course - par exemple, s'il se trouve dans le peloton ou s'est échappé pour se positionner en tête. L'année dernière, des récepteurs avaient été placés dans les véhicules d'accompagnement qui suivent la course. Cette année, plusieurs coureurs ont effectué la cinquième étape équipés d'un récepteur de 200 grammes à peine permettant de déterminer leur position exacte et leur vitesse tout au long des 183 kilomètres de l'étape. Le traitement des données a également été amélioré sur la base des enseignements de l'expérience menée l'année dernière. Accessibles sur l'Internet et la chaîne du Tour de France, ces données peuvent également être diffusées par les chaînes de télévision - y compris celles ne couvrant pas le Tour. Utile pour les supporters du Tour qui souhaitent connaître la position de leur favori, l'information l'est tout autant pour les directeurs d'équipes à la recherche constante de données actualisées sur leurs meilleurs éléments et sur leurs concurrents, ou qui veulent pouvoir analyser la course plus en détail afin d'affiner leurs stratégies. L'information s'avère tout aussi précieuse pour les organisateurs, pour des raisons de sécurité notamment, car elle leur fournit une perspective globale du déroulement des étapes avec toutes les positions exactes. Enfin, les spectateurs pourront suivre en direct les positions des concurrents et l'évolution de la course. L'exactitude d'EGNOS est telle que la position de tout objet mobile équipé d'un récepteur peut être déterminée au mètre près. Avec une visualisation en 3-D des campagnes environnantes pour toile de fond, il sera possible de suivre l'évolution de chaque coureur tout au long des étapes du Tour. Cette information sera un complément inestimable à la couverture télévisée du Tour, dont les moyens techniques ne permettent pas de visualiser l'ensemble des coureurs. Ainsi, avec ce type de système, chaque société de radiodiffusion pourra proposer une chaîne spécifique sur laquelle les téléspectateurs auront la possibilité de choisir quel coureur ils veulent suivre sans qu'il faille pour cela une caméra pour chaque cycliste. Financé conjointement par l'entreprise commune Galileo, l'ASE et l'ASO, organisateurs du Tour de France, ces essais visent à démontrer la diversité et l'utilité des applications de la navigation par satellite.

Articles connexes