Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'ITC Clean Sky prend son envol au salon aéronautique de Paris

Janez Potocnik, commissaire européen à la recherche, a présenté le 20 juin au salon aéronautique international de Paris la proposition d'initiative technologique conjointe (ITC) «Clean Sky» pour une aviation plus respectueuse de l'environnement. Cette initiative vise à améli...

Janez Potocnik, commissaire européen à la recherche, a présenté le 20 juin au salon aéronautique international de Paris la proposition d'initiative technologique conjointe (ITC) «Clean Sky» pour une aviation plus respectueuse de l'environnement. Cette initiative vise à améliorer les performances environnementales et la compétitivité de l'industrie aéronautique européenne. Concrètement, elle a pour objectif de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 40 %, les émissions d'oxyde d'azote (NOx) de 60 % et le bruit de 50 %. Il est permis d'espérer que ces avancées seront engrangées en temps utile pour les importants renouvellements de flotte prévus en 2015. Ce projet, un partenariat public-privé, réunit plus de 100 organisations, parmi lesquelles tous les acteurs essentiels du secteur aéronautique en Europe, ainsi que plusieurs PME (petites et moyennes entreprises), centres de recherche et universités. La Commission européenne allouera 800 millions d'euros au titre du septième programme-cadre (7e PC), l'industrie devant intervenir à la même hauteur. «Des études de la Commission européenne montrent que le secteur de l'aviation est responsable de 4 % des émissions de gaz à effet de serre», a déclaré le commissaire Potocnik. «Je me félicite donc vivement de l'engagement du secteur privé en faveur de l'initiative Clean Sky. Cette initiative tirera le meilleur parti des ressources publiques et privées pour développer des avions plus propres et plus silencieux, avec des retombées positives dans de nombreux autres domaines scientifiques, notamment les matériaux, les simulations numériques et la gestion de l'énergie.» Dans le cadre de l'initiative proposée, une série de groupes appelés «démonstrateurs technologiques intégrés» (DTI) procèderont à des études préliminaires, puis à des démonstrations à grande échelle dans six domaines clés afin d'amener les technologies novatrices à un niveau de maturité tel qu'elles peuvent être appliquées à la prochaine génération d'aéronefs. Le DTI relatif aux aéronefs à voilure fixe intelligents mettra au point des technologies d'ailes actives détectant l'écoulement de l'air et adaptant leur forme en conséquence, tandis que le DTI sur les avions de transport régional verts mettra l'accent sur les configurations et les technologies légères, ainsi que sur l'intégration de technologies conçues dans d'autres DTI. L'élaboration de pales innovantes et la diminution de la traînée de la cellule appartiennent aux priorités du DTI relatif aux giravions verts. En parallèle, le DTI relatif aux moteurs durables et verts s'intéressera aux technologies permettant de réduire les niveaux de bruit et les émissions de NOx et de rehausser l'efficacité. Le DTI relatif aux systèmes pour des opérations respectueuses de l'environnement sera quant à lui ciblé sur des équipements et des architectures de systèmes aéronautiques, les possibilités de trajectoires «vertes» et l'amélioration des opérations au sol. Enfin, le DTI sur l'écoconception portera sur l'ensemble du cycle de vie des matériaux et des composants, en se concentrant sur l'utilisation optimale des matières premières et la réduction de l'utilisation de matières non renouvelables et d'énergie. Un évaluateur de technologies sera par ailleurs chargé d'évaluer la contribution des six DTI aux objectifs généraux du projet en matière d'environnement. L'initiative Clean Sky sera supervisée par un conseil exécutif et un bureau de direction. Le conseil se composera de représentants de la Commission et de membres fondateurs de l'ITC, notamment d'éminents acteurs de l'industrie aéronautique et de centres de recherche, tandis que le bureau sera chapeauté par un directeur commun à l'ensemble des partenaires et par les comités de pilotage des DTI. Le projet Clean Sky est la troisième initiative de ce type présentée par la Commission, qui a adopté en mai les propositions concernant ARTEMIS, une ITC sur la technologie des systèmes intégrés, et l'initiative sur les médicaments novateurs. D'autres disciplines susceptibles de se prêter à des ITC sont la nanoélectronique ainsi que l'hydrogène et les piles à combustible.

Articles connexes