Skip to main content

Bringing the human being into the digital loop

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des lunettes révolutionnaires combinent suivi oculaire et fonctions d’affichage en réalité augmentée et mixte

Les technologies oculométriques mesurent l’activité des yeux afin de mieux comprendre la vue, la perception, la réaction et les émotions. Dans l’objectif d’améliorer l’expérience immersive de l’utilisateur, une initiative de l’UE a mis au point un système combinant le suivi du regard et la réalité mixte et augmentée: des lunettes qui fonctionnent dans des conditions réelles non contrôlées.

Économie numérique

L’impact des technologies de réalité augmentée et mixte est encore assez limité en raison d’un défaut commun: elles ne réagissent pas au comportement naturel du regard humain. La technologie de suivi du regard ou ET (pour eye tracking) pourrait bien combler le fossé entre les humains et la technologie, en assurant une communication bidirectionnelle complète avec l’environnement et en permettant des interactions beaucoup plus intelligentes entre les utilisateurs.

Immerger les utilisateurs dans une boucle numérique complète

«Connecter de manière transparente les humains à la boucle numérique par le biais de vêtements intelligents est un défi mondial susceptible de transformer le marché», déclare Frank Linsenmaier, coordinateur du projet Digital Iris financé par l’UE. L’intérêt du marché pour des données biométriques accessibles aux technologies portables est extrêmement élevé. «Ce bond en avant disruptif devrait se produire dès qu’un système robuste, fiable et pouvant se fixer sur la tête sera disponible.» L’équipe du projet Digital Iris de Viewpointsystem, basée à Vienne, a développé le système mobile Eye Hyper Tracking (EHT) constitué de lunettes intelligentes sophistiquées dotées de capteurs de caméra pour la reconnaissance des mouvements oculaires et d’une caméra frontale pour l’observation et la reconnaissance du champ visuel. Ces lunettes sont connectées à un mini-ordinateur portable qui enregistre, compresse et stocke les données, ce qui permet la rediffusion vidéo en direct sur les ordinateurs et les tablettes où une solution logicielle exploite tout le potentiel de ces informations. Elles sont par ailleurs extrêmement légères, peuvent être portées pendant des heures et fonctionnent dans presque toutes les conditions d’éclairage. Alors que d’autres systèmes exigent du porteur qu’il déplace constamment son regard en faisant des allers-retours entre les informations numériques et la vie réelle, ces lunettes affichent les informations dans la ligne de mire où elles peuvent être facilement traitées.

Une interface homme-machine intuitive

Cette technologie combine l’ET et la réalité mixte pour identifier le besoin d’informations via l’interface des yeux et pour afficher constamment celles qui sont nécessaires à hauteur de regard. Le système est modulaire; les lunettes ET très précises peuvent être complétées par un bouton cliquable de réalité mixte placé sur le devant. «En fonction des mouvements des yeux et des réactions de la pupille, il est possible de reconnaitre numériquement les besoins et les sensations humaines, l’orientation dans l’espace, ainsi que les signes de stress ou de fatigue», explique Frank Linsenmaier. Par ailleurs, les utilisateurs peuvent interagir avec les éléments affichés en utilisant simplement leurs yeux au lieu de leurs mains ou de leur voix. Les mouvements des yeux et le fonctionnement mains libres rendent le système très pratique pour toutes les applications professionnelles, notamment dans les secteurs de la fabrication, de la sécurité, de la mobilité et du transport, du commerce de détail et de la logistique. Les clients pourront améliorer la qualité du travail, partager des connaissances nouvellement acquises et réduire leurs coûts. «Cette solution va changer la donne sur le lieu de travail», poursuit Frank Linsenmaier. La robustesse du système est un facteur clé pour garantir que l’utilisateur bénéficie de la meilleure expérience possible dans des situations réalistes, comme les changements de conditions lumineuses. «Selon les clients, le manque de robustesse est la principale faiblesse des produits concurrents», ajoute Frank Linsenmaier. «Nos lunettes sont aussi simples à utiliser que des lunettes normales, celui qui les porte se sent complètement à l’aise avec le système.» À l’occasion des Prix de l’innovation 2019 du CES, le VPS 19, premier prototype de lunettes intelligentes intégrant cette technologie, a été récompensé dans la catégorie des technologies portables. Le produit sera bientôt fabriqué en série et sera prêt à être commercialisé au cours de l’année 2020. Les partenaires du projet ciblent les marchés européen et nord-américain. «Digital Iris est la première technologie portable combinant l’ET et un élément d’affichage de la réalité étendue», conclut Frank Linsenmaier.

Mots‑clés

Digital Iris, œil, lunettes, technologie portable, réalité mixte, HT, oculométrie, Hyper Tracking, VPS 19

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Économie numérique

3 Decembre 2019