Skip to main content

Fast and easy previsualisation for creative industries

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une solution rapide et efficace pour visualiser et partager un projet créatif

Des lunettes de réalité virtuelle couplées à un logiciel intuitif devraient permettre aux compagnies de cinéma et de théâtre de prévisualiser leurs idées et donc de réduire drastiquement leurs coûts de production. Ce produit, fruit du projet first.stage, a été développé par huit partenaires européens.

Économie numérique

La réalisation d’un film ou d’une pièce de théâtre est coûteuse et nécessite souvent la présence d’importantes équipes de créatifs pendant de longues périodes, que ce soit dans les studios, sur scène ou sur les plateaux de tournage. Huit partenaires européens ont collaboré à la conception d’un logiciel intuitif qui utilise la réalité virtuelle pour aider ces créatifs à prévisualiser leurs idées avant d’y consacrer plus de temps et d’argent. Développé sous la supervision du Center for Computing Technologies (TZI) de l’université de Brême, en Allemagne, ce logiciel est commercialisé par le partenaire britannique du projet Moviestorm. Il est actuellement en version bêta fermée et devrait être disponible d’ici la fin de l’année. «Notre objectif était de concevoir un système qui puisse être facilement utilisé par des personnes n’ayant aucune expérience en programmation», explique Rainer Malaka, chef de projet et responsable du laboratoire de médias numériques de TZI.

Expérimentation virtuelle

Couplé à des lunettes de réalité virtuelle, le logiciel permet à son utilisateur de se visualiser dans un espace virtuel et de saisir directement des objets à l’aide de contrôleurs manuels également virtuels. «Contrairement aux outils traditionnels de création de contenu en 3D, toute interaction avec du contenu 3D peut être effectuée dans l’espace 3D réel, plutôt qu’avec des commandes abstraites en 2D telles que des widgets», explique Rainer Malaka. «Cela permet à l’utilisateur d’interagir avec le contenu d’une manière plus naturelle, similaire à la manière dont les gens interagissent avec le monde réel.» Le système intègre des outils permettant d’effectuer des tâches telles que dessiner ou peindre. Une tablette portée au poignet met des commandes supplémentaires à disposition de l’utilisateur. Comme les productions cinématographiques et théâtrales impliquent des équipes nombreuses, le système dispose d’un répertoire en ligne où les croquis et les scénarios des scènes peuvent être enregistrés et partagés. Au cours de first.stage les partenaires ont testé le logiciel dans le cadre de trois projets créatifs réels. Arx anima, partenaire d’animation autrichien, a ainsi créé une bande-annonce en prévisualisation pour une série qui portera sur les aventures d’une petite fille et de son ami animal. Vogel Audiovision, un studio d’enregistrement partenaire du projet, a également pu prévisualiser une courte vidéo commerciale qui reconstitue en 3D la visite d’une brasserie, scène qui sera jouée plus tard par de vrais acteurs. «La visualisation préalable réaliste a permis d’accélérer le tournage proprement dit en limitant les surprises», explique Thomas Münder, chercheur au TZI. Les réalisateurs ont testé une grande variété de plans de caméra et ont utilisé les séquences en 3D pour expliquer à leurs équipes leurs principaux objectifs. L’équipe du théâtre d’État de Linz, en Autriche, a quant à elle prévisualisé plusieurs scènes d’un opéra à venir. Elle a utilisé les outils de croquis et de mesure pour avoir une idée de l’effet rendu en y intégrant des acteurs virtuels. Le technicien lumière a expérimenté toute une série de couleurs et d’angles d’éclairage pour créer l’atmosphère souhaitée. «Cela permet de gagner beaucoup de temps pendant lequel la scène réelle est disponible pour d’autres répétitions», explique Thomas Münder. Les chercheurs du TZI ont également profité du projet pour étudier comment les technologies de réalité virtuelle pouvaient être optimisées pour les utilisateurs inexpérimentés, concluant que les objets réels comme les figurines Lego et les maisons de poupées aidaient à mieux appréhender ces techniques. Les essais ont permis aux partenaires d’identifier des points à améliorer mais, dans l’ensemble, ils sont convaincus que le logiciel est meilleur que tout ce qui existe déjà sur le marché. «La plupart des outils professionnels de conception en 3D deviennent difficilement utilisables en raison de leur nature complexe et de l’encombrement des menus, ce qui entraîne une surcharge mentale pour de nombreux utilisateurs», souligne Thomas Münder.

Mots‑clés

first.stage, film, théâtre, réalité virtuelle, prévisualisation, visualisation avancée, outils de conception 3D, séquences 3D, acteurs virtuels

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application