Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un codage couleur pour faciliter le suivi logistique de la chaîne du froid

Des encres d’imprimerie sensibles à la température, mises au point par une start-up slovène, s’apprêtent à bouleverser le secteur de la logistique de la chaîne du froid.

Technologies industrielles
Alimentation et Ressources naturelles

Le processus de suivi logistique de la chaîne du froid garantit le contrôle et le maintien à une température donnée des produits réfrigérés, de la production au stockage puis à la distribution et à l’utilisation. Il fait appel à plusieurs techniques et procédés et revêt une importance vitale pour des produits tels que les aliments, les films photographiques, ou encore les produits chimiques et pharmaceutiques. Plusieurs technologies actuellement en cours de développement pourraient rendre la chaîne du froid encore plus efficace. Par exemple, MyCol, une start-up basée en Slovénie spécialisée dans les matériaux chromogéniques, travaille actuellement sur des encres d’impression ineffaçables et sensibles à la température. Une fois l’encre appliquée sur l’emballage d’un produit donné, tout changement de température provoque une modification de sa couleur. Cela permet aux acteurs de la chaîne du froid de contrôler les produits au cas par cas et en temps réel. «Notre solution consiste essentiellement en une étiquette intelligente contenant un matériau chromogénique sensible à la température qui change de couleur quand un seuil donné est atteint», explique Marta Klanjšek Gunde, directrice de MyCol. «Ces changements peuvent être observés à l’œil nu ou enregistrés par une caméra, ce qui élimine le besoin de systèmes de surveillance électronique ou de réseaux informatiques complexes et coûteux.» Grâce au soutien de l’UE dans le cadre du projet T-Sense, MyCol a réalisé une étude de faisabilité et une analyse de marché approfondies. Il en découle que ses encres d’impression thermosensibles innovantes sont un pas de plus vers une révolution du secteur de la logistique de la chaîne du froid.

Prendre d’assaut le marché

L’objectif principal du projet T-Sense consistait à analyser les principales technologies de la chaîne du froid mises au point par MyCol, soit les indicateurs de température réversibles et irréversibles et un indicateur temps-température. L’équipe s’est ainsi penchée sur la faisabilité technologique et la viabilité commerciale de ces produits. Par ailleurs, dans le cadre d’autres activités, elle a établi une stratégie de commercialisation, identifié des marchés de niche potentiels, réalisé diverses projections de modèles commerciaux, identifié les risques possibles et les procédures d’atténuation y afférentes, et mis en œuvre un protocole de propriété intellectuelle. «Ces travaux ont confirmé que nous possédons d’excellentes solutions, hautement commercialisables», explique Marta Klanjšek Gunde. «Nous disposons maintenant d’une feuille de route claire pour obtenir des brevets, renforcer notre modèle commercial, accroître nos capacités de production et, en fin de compte, prendre d’assaut le marché.»

De vastes possibilités d’application

Selon Marta Klanjšek Gunde, grâce au projet T-Sense, l’entreprise a identifié un certain nombre de scénarios d’utilisation qu’elle n’avait pas envisagés auparavant. Par exemple, les indicateurs de température irréversibles peuvent être utilisés pour des activations consécutives et permettraient de savoir en toute transparence à quel moment de la chaîne d’approvisionnement un problème a pu se produire. «Nous avons découvert que nos solutions sont largement applicables et peuvent être commercialisées auprès de beaucoup plus d’industries que ce que nous avions prévu à l’origine», déclare Marta Klanjšek Gunde. «Grâce au projet T-Sense, nous sommes maintenant bien placés pour gagner une part de marché encore plus importante et augmenter nos revenus de manière exponentielle.» Bien que le projet soit maintenant terminé, le travail continue. Afin de mettre au point des produits prêts à être commercialisés, MyCol a déposé une candidature pour obtenir une subvention EIC Accelerator. «À l’avenir, nous tirerons parti non seulement de l’étude de faisabilité et de l’analyse de marché, mais aussi des connaissances, des compétences et du réseau acquis au cours du projet T-Sense», ajoute Marta Klanjšek Gunde.

Mots‑clés

T-Sense, MyCol, logistique de la chaîne du froid, chaîne d’approvisionnement, réfrigéré, matériaux chromogéniques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application