Skip to main content

FoodiniPro: the connected 3D Food Printer appliance for every kitchen

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une approche de type laser pour améliorer l’alimentation et l’efficacité

La technologie dans les cuisines n’a pas vraiment évolué depuis l’apparition du four à micro-ondes au milieu du XXe siècle. Les chercheurs ont mis au point un nouveau dispositif qui promet d’être efficace sur le plan énergétique, d’apporter plus de nutriments et de préparer des repas plus savoureux.

Alimentation et Ressources naturelles

Le marché mondial des cuisines intelligentes devrait dépasser les 7 milliards de dollars en 2020. Il existe une demande croissante en dispositifs de transformation rapides et faciles, adaptés à la préparation personnalisée de repas plus sains, tout en réduisant le gaspillage alimentaire. Les appareils de cuisine communs comme les fours à micro-ondes et les fours conventionnels ne font que chauffer, alors que les capacités des mixeurs et autres robots de cuisine se réduisent à la combinaison d’ingrédients. Le projet FOODINIPRO, financé par l’UE, entend répondre à la demande d’évolution des technologies actuelles dans les cuisines intelligentes. Le projet s’est efforcé de mettre au point FoodIniPro, la première imprimante 3D connectée capable d’utiliser des ingrédients frais pour imprimer et cuisiner des plats salés et sucrés. «FoodIniPro est un nouveau produit pour le marché visant le consommateur final dont l’ambition est de devenir l’imprimante alimentaire 3D de référence dans toutes les cuisines familiales», explique Emilio Sepulveda, coordinateur du projet. «Nous contribuons à réduire le gaspillage alimentaire, tant au niveau de la production que de la consommation, car nous travaillons auprès des producteurs d’aliments pour réduire le gaspillage alimentaire découlant des activités de pêche, des agriculteurs et d’autres producteurs, ainsi que des chefs et des restaurants.»

Améliorer l’alimentation et l’efficacité énergétique

Les chercheurs ont développé leur système pour réduire la consommation d’énergie, étant donné que la cuisson au laser est très efficace par rapport au reste des technologies, mais aussi pour diminuer la consommation d’eau ou d’huile nécessaire à la cuisson. L’équipe a promu une alimentation saine, car la technologie de FoodIniPro peut contrôler des portions exactes, en utilisant des ingrédients frais enrichis en nutriments essentiels à l’organisme. La cuisson au laser permet de conserver toute l’humidité et la plupart des nutriments des aliments, et elle évite la formation de benzopyrènes et d’acrylamides, des substances cancérigènes issues de la cuisson conventionnelle. Avant de commencer le projet, l’équipe a dédié trois ans à des recherches fondamentales auprès de l’Université autonome de Barcelone afin de s’assurer que cette technologie pourrait fonctionner, c’est pourquoi le projet entendait vraiment passer à l’étape supérieure. Il s’est agi d’un processus long, avec de nombreux acteurs impliqués à coordonner, ce qui a nécessité une planification et une exécution efficaces. «Depuis le début de l’entreprise, nous avons travaillé étroitement auprès des partenaires industriels afin de garantir que nos innovations sont fabriquées à un prix adéquat, obtiennent les certifications et sont solides et fiables», fait remarquer Emilio Sepulveda. «Nous nous sommes occupés de tous les développements logiciels liés au dispositif et nous avons testé chaque étape, en impliquant les clients dans le processus par le biais d’une approche de réflexion conceptuelle.»

Remplacer le four à micro-ondes

Les chercheurs ont découvert que les consommateurs apprécient la différence entre FoodIniPro et les technologies actuelles, étant donné qu’ils sont prêts à remplacer le four à micro-ondes dans leur cuisine par le dispositif FoodIniPro. L’équipe a démontré que les consommateurs préfèrent les plats cuisinés avec ce dispositif, par rapport aux dispositifs existants, puisqu’ils ont estimé que les aliments étaient plus savoureux et plus esthétiques. «Enfin, nous avons constaté que les clients cherchent toujours une cuisson plus rapide, même par rapport aux technologies existantes, ce qui nous a menés à ajuster certains processus et composants», ajoute Emilio Sepulveda. FOODINIPRO envisage d’établir la chaîne de production et de commercialiser le produit. Les chercheurs prévoient d’ajuster encore le produit dans une deuxième version avant de passer à la production en masse.

Mots‑clés

FOODINIPRO, gaspillage alimentaire, cuisine intelligente, cuisson au laser, efficacité énergétique, imprimante 3D, imprimante alimentaire

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application