Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une technologie pionnière exploite l’énergie des courants de marée

L’énergie marémotrice fournit une source d’énergie propre, renouvelable et prévisible présentant un énorme potentiel. L’eau étant 1 000 fois plus dense que l’air, elle peut retenir une quantité d’énergie équivalente à l’aide d’un dispositif bien plus réduit que dans le cas du vent. Une initiative de l’UE a lancé un système robuste, fiable et performant exploitant l’énergie marémotrice.

Énergie

Magallanes Renovables, un développeur en énergie marémotrice basé en Espagne, a conçu et fabriqué une solution innovante sous la forme d’une plateforme d’énergie marémotrice de seconde génération appelée ATIR. Le projet OCEAN_2G, financé par l’UE, a eu pour tâche d’avancer dans le développement d’ATIR en vue d’une commercialisation. «Nous sommes partis pour tester, valider et précertifier un système prototype à taille réelle utilisant l’énergie marémotrice, qui aura une capacité de production allant jusqu’à 2 MW à partir des courants de marée», affirme Alejandro Marques de Magallanes, coordinateur du projet et directeur général de Magallanes Renovables. Une fois déployée, ATIR est fixée au fond marin à l’aide de quatre ancres, deux à la proue et deux autres à la poupe, avec deux rotors contrarotatifs à trois hélices sous la coque. Le mouvement des rotors est transformé en énergie mécanique, puis converti en électricité par un générateur. Les hélices sont dotées d’un système de tangage variable permettant une modification de leur configuration et du tangage en fonction du courant. Un système de contrôle performant gère les systèmes à bord et active le contrôle à distance et les communications avec ATIR.

Du prototype au marché

Les partenaires du projet ont démontré que la technologie est viable du point de vue technique, opérationnel et commercial. Ils ont validé le prototype à l’échelle réelle lors d’une série d’essais conduits dans un environnement contrôlé au sein de l’estuaire de Vigo en Espagne. ATIR a ensuite été installée et sécurisée sur le site de test de l’énergie marémotrice situé au Centre européen de l’énergie marine des Orcades, en Écosse. Le prototype a été malmené par des marées à haute célérité pendant 12 mois sans subir aucun dommage. L’équipe du projet OCEAN_2G a également conçu le système d’amarrage de Fall of Warness, le site test du centre situé dans l’archipel des Orcades. Ce système a permis une installation et un retrait rapide et efficace, tout en réduisant les délais et les coûts. Tandis que la plateforme était installée sur le site, les membres de l’équipe ont adapté le système d’amarrage afin d’éliminer les vibrations et d’étendre sa durée de vie. Après avoir généré de l’énergie avec succès à partir des courants de marée durant six mois, la plateforme fait maintenant partie d’une opération qui sera déterminante pour la future commercialisation et la validation totale du système. La plateforme sera transportée depuis le site de Fall of Warness, où elle est actuellement en place, vers un chantier naval sur le continent. Une fois arrivée, elle sera soumise à une maintenance globale et à des optimisations supplémentaires. «Nous avons également été en mesure d’améliorer nos procédures opérationnelles et de maintenance, ce qui nous a permis d’atteindre un coût moyen de l’énergie plus bas pour le marché», remarque M. Marques de Magallanes. «Nous avons également réalisé plusieurs études de précertification, de contrôle préalable et de marché afin de fournir un modèle commercial affiné.» Le consortium a établi des contacts industriels et commerciaux qui aideront à l’optimisation et au développement à long terme de l’énergie marémotrice.

Un changement progressif sur le marché de l’énergie marémotrice

L’UE et le Royaume-Uni envisagent de réduire leurs émissions à zéro d’ici 2050, tandis que le gouvernement écossais a fixé comme objectif de produire 100 % de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2020. «Une technologie permettant d’exploiter l’énergie issue d’une nouvelle ressource renouvelable profitera à ces objectifs», conclut M. Marques de Magallanes. «OCEAN_2G a permis à Magallanes Renovables de développer une technologie qui soutiendra le système de production d’énergie avec une nouvelle source d’électricité.» De plus, les utilisateurs finaux pourront tirer profit d’une énergie plus propre réduisant la pollution, et les producteurs profiteront financièrement d’une conception, d’une exploitation et d’une maintenance de plateforme plus performantes.

Mots‑clés

OCEAN_2G, énergie, énergie marémotrice, courant de marée, électricité, ressource renouvelable

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application