Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Une solution d’emballage alimentaire biodégradable qui promet également de prolonger la durée de conservation des aliments

Alors qu’il mettait au point un emballage alimentaire biodégradable à partir de lactosérum et de coques d’amande recyclés, le projet YPACK, financé par l’UE, a découvert que l’intégration d’oxyde de zinc et d’huile essentielle d’origan confère aux biopapiers utilisés comme emballage alimentaire un effet protecteur contre la contamination bactérienne. Cela permettrait de prolonger la durée de conservation des produits frais comme la viande, les fruits et les légumes, ainsi que les pâtes fraîches.

Alimentation et Ressources naturelles

L’oxyde de zinc et l’huile essentielle d’origan sont des composés dotés d’une bonne activité antimicrobienne face aux deux principales bactéries à l’origine d’intoxications alimentaires: Staphylococcus et Escherichia coli. L’équipe d’YPACK a découvert un ratio optimal des ingrédients actifs qui a montré des effets antibactériens à court terme (15 jours) et à moyen terme (jusqu’à 48 jours) en systèmes «ouverts» et «fermés» pour les produits alimentaires dont l’emballage est ouvert et fermé plusieurs fois, par exemple les tranches de jambon ou le pain. Les composants actifs pourraient être utilisés à la fois dans des barquettes et des films protecteurs comme couche active. La pollution plastique, notamment les emballages alimentaires en plastique à usage unique, est une préoccupation environnementale majeure, car des millions de tonnes de déchets plastiques finissent dans nos océans. Les travaux en cours d’YPACK pour développer un emballage alimentaire biodégradable innovant, qui a en prime l’avantage d’aider à préserver les aliments plus longtemps, offrent une solution attrayante et pratique pour relever ce défi. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site web officiel d’YPACK. «L’emballage idéal dispose de plus faibles empreintes carbone et sur l’eau, est biodégradable et/ou compostable, utilise des déchets ou des produits dérivés, est écoconçu et sûr, et possède les bonnes propriétés de conservation pour minimiser le gaspillage alimentaire. YPACK répond à toutes ces attentes.» - José María Lagarón, coordinateur du projet YPACK Si vous souhaitez voir votre projet publié dans la rubrique «Projet du mois» d’une de nos prochaines éditions, veuillez nous envoyer un courrier électronique à l’adresse editorial@cordis.europa.eu en nous précisant les raisons!

Mots‑clés

YPACK, biodégradable, aliments, conservation