Skip to main content

Mine Kafon Drone: An Unmanned Airborne Demining System

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des drones au secours des démineurs

La technologie des drones pourrait être la clé du nettoyage des champs de mines dans le monde entier. En offrant une alternative plus sûre, plus rapide et moins coûteuse aux méthodes actuelles, le système Mine Kafon Drone pourrait faciliter l’élimination de toutes les mines terrestres, sauvant ainsi d’innombrables vies humaines.

Sécurité

Le projet MKD, financé par l’UE, a démontré qu’un nouveau système combinant la technologie des drones, la robotique et l’analyse des données avait la capacité de déminer la planète en dix ans. Il s’agirait d’une percée humanitaire majeure. Selon des estimations de l’ONU, plus d’un million de personnes ont été blessées ou tuées par des mines terrestres en seulement trois décennies. Il y a près de 110 millions de mines terrestres actives disséminées dans le monde entier et il faudrait des centaines d’années pour les éliminer au rythme actuel. En effet, le déminage repose encore principalement sur la suppression manuelle, ce qui en fait un processus lent, coûteux et dangereux. Remplacer ces méthodes par l’utilisation de véhicules aériens sans pilote, télécommandés en toute sécurité, pourrait changer la donne.

Le souffle du passé

Le drone Mine Kafon est une invention des frères Massoud et Mahmud Hassani, des Néerlando-Afghans qui ont grandi à Kaboul, où ils ont été les témoins directs de l’ampleur du problème. Son histoire parsemée de guerres et de conflits a fait de l’Afghanistan l’un des pays du monde les plus contaminés par les mines terrestres. «Nous vivions à la périphérie de la ville. Il y avait des mines terrestres partout, même autour de l’école et du terrain de jeu», explique Mahmud Hassani, coordinateur du projet MKD et co-fondateur de Hassani Design, qui possède le laboratoire Mine Kafon Lab et a hébergé le projet. Aujourd’hui installés aux Pays-Bas, où ils sont arrivés comme réfugiés il y a 20 ans, les frères se sont inspirés de cette expérience personnelle pour mettre au point un concept qui permettrait d’innover dans la lutte contre les mines terrestres.

Une approche en trois temps

Mine Kafon (littéralement «exploseur de mines» en farsi) utilise deux drones différents et une station de base pour réaliser trois opérations distinctes, toutes essentielles au processus de déminage: la cartographie, la détection et la détonation. «Le premier drone sert à créer une visualisation 3D de la zone cible. Le second drone est équipé d’un bras robotique pour le maintenir à une distance constante du sol et collecte différents types de données grâce à plusieurs capteurs et applications: un détecteur de métaux, un radar et un dispositif de prélèvement d’échantillons. Toutes ces données sont utilisées pour entraîner le logiciel à détecter les mines et à les localiser sur la carte en 3D», explique M. Hassani. La troisième étape, qui est actuellement en phase de R&D, verra le même drone qui est utilisé pour la détection désamorcer les mines à distance à l’aide d’un autre bras robotique.

Concrétiser le projet

Le financement de l’UE a joué un rôle essentiel en permettant à la technologie de franchir l’étape cruciale du laboratoire au marché. Les systèmes de cartographie et de détection sont maintenant prêts à être testés. L’équipe travaille actuellement avec le Directorate of Mine Action Coordination (DMAC, ou direction de la coordination de la lutte antimines), un organisme afghan soutenu par les Nations unies, en vue d’entamer un essai de six mois en Afghanistan. Si le fait de franchir cette étape dans leur pays d’origine constituerait une réalisation importante pour les Hassanis, leurs ambitions ne s’arrêtent pas là: «Nous avons reçu des demandes de renseignements de pays du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud. La demande est forte, et nous devons maintenant y répondre. Si nous développons rapidement nos activités et déployons notre technologie dans tous les pays touchés, le nettoyage de toutes les mines terrestres dans le monde entier est réalisable en 10 ans.»

Mots‑clés

MKD, Mine Kafon, drone, déminage, mines terrestres, mines, robotique, carte 3D, détection, détonation, humanitaire, Afghanistan

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application