Skip to main content

Disruptive polyurethane foams with improved passive fire protection to increase energy efficiency & safety in buildings, houses and transport.

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une mousse d’isolation résistante au feu va permettre à l’Europe de réduire ses émissions de carbone

Les mousses d’isolation communément utilisées constituent un risque d’incendie potentiel. Un projet financé par l’UE a permis de mettre au point une nouvelle mousse beaucoup plus sûre et efficace.

Technologies industrielles

Conformément aux objectifs ambitieux de l’Europe en matière de réduction des émissions de carbone, l’efficacité énergétique des bâtiments est un aspect qui doit être pris en considération. La consommation d’énergie des bâtiments représente un tiers des émissions de CO2 de l’Europe et le chauffage en représente 65 %. La Commission européenne a mis en place des lignes directrices visant à améliorer de 32,5 % l’efficacité énergétique des bâtiments d’ici 2030. À partir de l’année prochaine, les bâtiments nouvellement construits devront être classés bâtiments à consommation d’énergie quasi nulle, lesquels sont extrêmement performants en termes d’utilisation et de gaspillage de l’énergie. L’isolation thermique constitue un élément central pour atteindre cet objectif. Les matériaux qui présentent actuellement les meilleures performances en matière d’isolation thermique et acoustique sont les mousses de polyuréthane (PUR). Ces mousses sont très largement utilisées, et offrent une grande flexibilité, mais elles sont inflammables et dégagent des fumées extrêmement toxiques lorsqu’elles sont brûlées. Elles sont donc considérées comme relativement peu sûres et ne sont jamais devenues le principal matériau d’isolation dans les bâtiments européens. Le projet SAFE-PUR, financé par l’UE, a permis de concevoir de nouvelles mousses d’isolation à base biologique, qui offrent les mêmes propriétés d’isolation tout en présentant un niveau de sécurité bien plus élevé. Les mousses SAFE-PUR peuvent être pulvérisées ou injectées dans les bâtiments, mais aussi utilisées sous forme de feuilles et de panneaux. Comparé à d’autres mousses PUR, SAFE-PUR réduit le niveau d’inflammabilité, la propagation du feu, les dégagements de fumée et la toxicité des émanations. «SAFE-PUR entend fournir le système d’isolation le plus efficace sur le plan énergétique pour les enveloppes thermiques des bâtiments et des maisons. Et nous nous y attelons en utilisant une mousse de polyuréthane à faible empreinte carbone et à base biologique (bioPUR). Cela permet également d’améliorer considérablement la sécurité incendie par rapport aux mousses de polyuréthane actuelles», déclare Pablo R. Outón, fondateur et PDG d’INDRESMAT, l’hôte du projet. Les mousses SAFE-PUR développées par l’entreprise néerlandaise affichent des statistiques remarquables par rapport aux mousses PUR ordinaires. «Le niveau d’inflammabilité et la propagation du feu ont été réduits d’environ 30 % et les taux d’émission de fumée et la toxicité ont été réduits de plus de 80 %», fait remarquer Pablo R. Outón.

Plus vert et plus sûr

Les mousses sont d’origine biologique, formulées à partir de matières premières disponibles dans le commerce dérivées de sucres cellulosiques C5 et de matières premières naturelles dérivées des huiles, notamment de soja, de ricin et de colza. Cela rend le processus de construction à la fois plus durable et plus respectueux de l’environnement. Selon l’équipe du projet, l’empreinte carbone est réduite de près de 70 % par rapport aux mousses concurrentes. Ils ont évité l’utilisation de produits chimiques nocifs, d’agents moussants, de stabilisateurs nocifs et de toute une série d’additifs toxiques normalement utilisés dans les mousses PUR. Cela réduit encore davantage l’impact potentiel sur l’environnement et diminue les risques globaux pour la santé humaine. «SAFE-PUR permettra de relever plusieurs normes sur le marché de la construction, ce qui sera bénéfique à la société et à l’environnement», ajoute Pablo R. Outón.

Du développement à la commercialisation

Le financement de l’UE a permis à l’équipe de mener d’importantes activités de recherche et de développement, qui ont débouché sur le dépôt d’un brevet européen. Les nouvelles mousses bioPUR seront prêtes à être commercialisées au cours du deuxième trimestre 2021 pour la pulvérisation de mousse, et disponibles au quatrième trimestre 2021 pour l’isolation des panneaux. L’entreprise recherche actuellement des primo-adoptants et des partenaires pour développer différents produits à base de mousses SAFE-PUR.

Mots‑clés

SAFE-PUR, isolation, maisons, efficacité, empreinte carbone, toxicité, sécurité

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application